stockage de fichier

Lecteur RSS, lecteur RSS en ligne, lecteur de fils RSS

» Annuaire RSS  
SYFACiL : lecteur RSS - créez une revue de presse en ligne. lecteur et lecture de fils  RSS en ligne. SYFACiL : V2.1 - lecteur RSS, lecteur de fils RSS - lecteur RSS en ligne
   

lecteur RSS en ligne   » Ajouter un lien RSS/Podcast    lecteur de fils RSS en ligne
 
  lecteur RSS en ligne   » Retour   lecteur de fils RSS en ligne
  Accueil annuaire   Loisirs  
    » Germain Pire



lecteur RSS en ligne   » Ajouter un lien RSS/Podcast    lecteur de fils RSS en ligne

 
  agenda des sorties parisiennes
 
 
  Source RSS agenda.germainpire.info Je n'aime pas, je ne recommande pas et vote contre  J'aime, je recommande et vote pour.  
  Dernière mise à jour :

Culture au Quai 2018
 
 
Inauguration du potager du toit de l'Opéra Bastille

Sat, 22 Sep 2018 09:00:00 Samedi, Anne Hidalgo inaugurera le projet Opéra 4 Saisons, avec Stéphane Lissner, directeur général de l'Opéra, une réalisation emblématique de l'appel à projets municipal « Parisculteurs », qui développe l'agriculture urbaine à Paris : un potager de 2.500m² sur le toit de l'Opéra Bastille conçu et géré par la jeune entreprise innovante Topager. Les fruits et les légumes seront distribués au personnel de l'Opéra, aux restaurateurs et aux habitants du quartier. Paris comptera, d'ici 2020, 100 hectares de toits, façades et murs végétalisés et 30 hectares seront consacrés à l'agriculture urbaine. Pour y parvenir, Anne Hidalgo et son adjointe Pénélope Komitès ont lancé en 2016 l'appel à projets municipal Parisculteurs, reconduit avec succès en 2017, et qui porte aujourd'hui sur 65 sites dans toute la capitale. Samedi, Anne Hidalgo inaugurera, avec Stéphane Lissner, directeur général de l'Opéra, l'une des réalisations emblématiques des Parisculteurs : le potager du toit de l'Opéra Bastille. La jeune entreprise innovante Topager y produit des fruits et des légumes sur une surface de 2500 m². Trois emplois ont été créés grâce à ce projet. Près de 5.5 tonnes de courgettes, pâtissons, oignons ou encore basilic, seront produites chaque année, selon les principes de l'agriculture biologique, ainsi que 500 kg de houblon. Ces produits seront ensuite redistribués localement, au personnel de l'Opéra et aux habitants du quartier qui se seront inscrits sur le site internet du projet : www.opera4saisons.com. Le projet Opéra 4 Saisons fournira également les restaurants gastronomiques de la capitale en micropousses et fleurs comestibles. À terme, Topager proposera également une bière maison qui sera brassée sous les toits à partir du houblon planté sur les murs de l'Opéra. Opéra national de Paris - Opéra Bastille Place de la Bastille 120, rue de Lyon 75012 Paris M° Bastille France Phone : +33 (0)1 40 01 17 89 Internet Site : www.operadeparis.fr Keywords : party, private party, open-bar, openbar, cocktail, cityguide, city guide, vernissage, vernissages, Architecture, Art & exhibition opening, Cannes, Charite-Caritatif-Charity-Charitable, Corporate, Deauville, Design, Entertainment & theatre, Environment, Events, Fashion, Film, Food, Literature, Medias, Music, Night Life, Politics, Science, Sport, Technology, Tourism
[2018-09-22 11:00:00]

 
 
Vernissage de l'exposition "noir et blanc"

Sat, 22 Sep 2018 12:00:00 22 Septembre - 27 Octobre 2018 Exposition collective des artistes de la galerie : Pierre Alechinsky / Geneviève Asse / Georg Baselitz Pierre Buraglio / Balthasar Burkhard /Alain Clément Tony Cragg / Frédéric Malette / Agathe May / Henri Michaux Georges Noël / A.R. Penck / Sophie Ristelhueber Antonio Saura / Jean Tinguely / Gérard Traquandi La galerie Catherine Putman est heureuse de présenter l'exposition « Noir et Blanc » qui réunit les ?uvres de plusieurs de ses artistes. Spécialisée en ?uvres sur papier, la galerie s'intéresse naturellement à ce rapport de couleurs : le noir, de l'encre ou du graphite, et le blanc du papier. L'exposition s'attache à montrer la permanence et la place indétrônable de ce couple de couleurs dans le dessin et la gravure. L'apparition de l'imprimerie au milieu du XVème siècle qui entraîne la diffusion du livre imprimé et des images gravées, fonde cette association du noir et du blanc et le statut particulier de ces deux couleurs. L'époque moderne est ainsi largement dominée pas les images en noir et blanc. L'origine de l'utilisation du noir en art, s'il est présent dès les peintures pariétales du Paléolithique, s'est donc intensifié avec l'imprimerie et l'usage du charbon et graphite pour le dessin. L'exposition s'intéresse au noir, du trait, de l'esquisse, de l'encre, qui se présente comme essentiel dans les ?uvres sur papier. L'exposition regroupe différentes ?uvres dont les techniques impliquent l'utilisation du noir et blanc. Le dessin tout d'abord. Le graphite reste le moyen du dessin, qu'il soit une ligne pure et minimaliste créant la partition de l'espace chez Geneviève Asse « Horizontale lumière, 1972 », délié avec liberté évoquant des signes ethniques chez Georges Noël « Cuzco, 1984 », construisant l'espace « Rafistolage... contre-jour, 2009 » chez Pierre Buraglio, ou enfin saturé, jouant des oppositions de vide et de masse chez Frédéric Malette qui a longtemps usé exclusivement du noir et blanc ne travaillant qu'au graphite. L'encre, et plus particulièrement l'encre de Chine, occupe une large place dans les pratiques artistiques, même en Occident, à l'instar d'Henri Michaux qui a développé une ?uvre graphique singulière à travers l'utilisation presque exclusive de celle-ci, par une liberté du pinceau. La densité de ce noir d'encre se retrouve aussi chez l'artiste espagnol Antonio Saura dans son travail sur papier, particulièrement fort dans ce « Perro de Goya, 1981 » où l'encre occupe la quasi-totalité du support. L'encre est aussi celle de l'imprimerie et la variété de ses techniques, en lithographie, majestueuse et graphique dans « Résumé, 1995 » de Pierre Alechinsky, en sérigraphie avec un caviardage de 1990 de Pierre Buraglio, à l'aquatinte dense et veloutée de Gérard Traquandi ou Alain Clément. Cette esthétique moderne de l'imprimerie, reprise, pour ne citer qu'eux, par les moyens traditionnels de la photographie et du cinéma, permet de faire se rencontrer des tirages réalisés à la gomme bichromatée ou au charbon de Gérard Traquandi, une héliogravure de Balthasar Burkhard, des tirages pigmentaires au noir intense intense de Sophie Ristelhueber et les paysages gravés au vernis mou de Georg Baselitz ou la xylographie d'Agathe May. Forts de diverses symboliques, selon les cultures et les époques (on peut se référer ici à l'excellent ouvrage de Michel Pastureau, Noir, histoire d'une couleur, Seuil, 2008), le noir et le blanc dans l'expression plastique restent aujourd'hui le binôme primordial des ?uvres sur papier, le rapport percutant et direct du graphisme, qu'il soit abstrait ou figuratif. Gérard Traquandi "Sans titre #1", 2013 - aquatinte - 80 x 61 cm - 19 épreuves Galerie Catherine Putman 40, rue Quincampoix 75004 Paris M° Rambuteau, Les Halles, Châtelet France Phone : +33 (0)1 45 55 23 06 Fax : +33 (0)1 47 05 61 43 Mail : contact@catherineputman.com Internet Site : www.catherineputman.com Keywords : party, private party, open-bar, openbar, cocktail, cityguide, city guide, vernissage, vernissages, Architecture, Art & exhibition opening, Cannes, Charite-Caritatif-Charity-Charitable, Corporate, Deauville, Design, Entertainment & theatre, Environment, Events, Fashion, Film, Food, Literature, Medias, Music, Night Life, Politics, Science, Sport, Technology, Tourism
[2018-09-22 14:00:00]

 
 
PASSAGE PAS SAGE 2018
 
 
Présentation de la revue Point contemporain #10

Sat, 22 Sep 2018 13:00:00 Dans le cadre de l'exposition de Marine Wallon "Les variations graduelles" Du 1er septembre au 6 octobre 2018 Vernissage le samedi 1er septembre de 18h à 21h Vernissage en commun avec les galeries Isabelle Gounod, Papillon et Vincent Sator Lorsqu'on se trouve devant une toile de Marine Wallon, à quoi fait-on face ? Paysage et figure apparaissent simultanément, ensemble et séparés. Les figures, le plus souvent solitaires, sont présentées de dos, ainsi que nous le sommes devant le tableau pour qui se trouverait derrière nous, et cette mise en abyme que la scène provoque, comme lorsque deux miroirs en vis-à-vis créent la répercussion à l'infini du reflet dans le reflet, nous renvoie d'emblée à notre position de spectateur. Anne Collongues Pampilhosa - 2018 - Huile sur toile - 40 x 55 cm under construction gallery 6, passage des Gravilliers (accès par le 10, rue Chapon) 75003 Paris M° Arts et Métiers, Rambuteau France Mobile : +33 (0)6 37 34 99 78 Mail : underconstructiongallery@gmail.com Internet Site : www.underconstructiongallery.com Keywords : Marine Wallon, Point contemporain, party, private party, open-bar, openbar, cocktail, cityguide, city guide, vernissage, vernissages, Architecture, Art & exhibition opening, Cannes, Charite-Caritatif-Charity-Charitable, Corporate, Deauville, Design, Entertainment & theatre, Environment, Events, Fashion, Film, Food, Literature, Medias, Music, Night Life, Politics, Science, Sport, Technology, Tourism
[2018-09-22 15:00:00]

 
 
Vernissage de Hayoun Kwon "J'entends soudain des battements d'ailes"

Sat, 22 Sep 2018 13:00:00 du 22 septembre au 27 octobre 2018 Vernissage le samedi 22 septembre à l'occasion de Passage Pas Sage Arrive-t-il d'un pays lointain Ce volatile au regard éteint Moi je le crois revenu Apeuré et nu Du fond de ma mémoire Rétive Alors du temps qui passe. Feu ! Chatterton - L'oiseau (2018) La rencontre constitue un point de départ dans le processus plastique d'Hayoun Kwon. De cette rencontre, elle retient une histoire, une expérience passée qu'elle va ensuite mettre en image. Elle travaille et façonne l'espace du souvenir en s'immisçant dans un territoire spatio-temporel régi par la fuite, l'oubli et par conséquent l'interprétation. L'artiste nous donne à expérimenter des souvenirs impermanents. L'Oiseleuse (The Bird Lady) est une ?uvre vidéo résultant d'une installation en réalité virtuelle, et qui, à l'occasion de l'exposition est accompagnée d'images sérigraphiées. L'?uvre consiste en un hommage et une réponse au souvenir d'un homme, Daniel, qui fut son professeur de dessin aux Beaux-arts. Depuis une dizaine d'années, il partage ses souvenirs de jeunesse, de ses amis et de ses expériences. Avant le dessin, il a travaillé brièvement en tant qu'assistant de gestionnaire de biens. L'artiste raconte : « En 1967, à Paris, Daniel devait visiter les appartements de tous les locataires d'un ancien bâtiment pour mesurer les espaces intérieurs et en dessiner les plans. Il m'a dit que chaque porte ouvrait sur un autre monde. Lorsqu'il est entré chez l'oiseleuse, il était si émerveillé qu'il a complètement oublié le but de sa visite. Il oubliait la réalité derrière lui pour se plonger dans un monde unique et nouveau. Il a discuté avec elle, il est reparti sans mesurer ni dessiner. Le soir même, il a dû inventer un plan. » Hayoun Kwon est séduite par le récit inévitablement sublimé de ce qui fut un évènement magique. Un récit augmenté*. Hayoun Kwon décide alors de reconstituer l'exploration spatiale et la rencontre avec l'oiseleuse. Aidés par la technique permettant une réalité augmentée, nous entrons dans l'immeuble, accédons aux différents appartements, aux différents univers proposés**. La voix de Daniel accompagne notre déambulation. L'artiste multiplie ainsi les réalités et notre perception d'un souvenir mis en partage. Dans un jeu de rôle d'un nouveau genre, nous nous installons dans les yeux et les déplacements de Daniel pour assister, avec lui, à une réminiscence où l'objectivité se cogne au fabuleux. La découverte des espaces est doublée, « nous visitons deux fois un même espace. » Une première fois, des illustrations et des éléments décoratifs sont intégrés aux scènes pour accentuer la lecture idéalisée et enchanteresse de la progression. On voit par exemple des cages à oiseaux scintillantes apparaître et disparaître, laissant s'échapper des oiseaux à l'intérieur de l'immeuble. Une seconde fois, où les lignes noires de l'architecture forment un espace mental sur fond blanc. L'entrée dans l'appartement de l'oiseleuse (personnage absent) apparaît comme une épiphanie, une hallucination féerique. Nous assistons aux envols lumineux d'oiseaux multicolores. Ils volent dans un espace flottant, indéterminé, à la fois ouvert et fermé. La scène finale présente Daniel se tenant debout, les yeux clos, le bras levé. Un petit oiseau jaune se pose quelques secondes sur sa main et reprend son envol. La scène est pensée comme une métaphore de la fragilité, la délicatesse et la fugacité des souvenirs. L'espace mémoriel devient le lieu de création de récits multiples : celui de Daniel, celui de l'artiste qui interprète une expérience, et les nôtres via nos propres projections. Un lieu où la réalité se frotte à la fiction, c'est-à-dire à un récit qui imite le réel. « Or l'opérateur principal de la mise en fiction de la vie individuelle et collective, c'est l'oubli ; [...] ce sont les modalités de l'oubli, les mises en scène et les mises en ?uvre qui configurent le temps dans la vie même pour en faire une sorte de récit que se racontent ceux qui le vivent en même temps qu'ils le vivent.***» L'installation repose sur la fabrication d'une expérience vécue par un autre à l'intérieur de laquelle nous sommes invités à nous mouvoir visuellement et physiquement. Hayoun Kwon déjoue par là les mécanismes de l'oubli pour retenir dans le temps et dans l'espace une fiction mémorielle qui à son tour engendre de nouvelles projections et de nouveaux souvenirs. Julie Crenn *_ Les citations de l'artiste sont extraites d'un échange mené le 13 août 2018 **_ À la galerie Sator, Hayoun Kwon a choisi d'adapter l'?uvre à l'espace. Elle présente l'?uvre vidéo accompagnée d'images sérigraphiées issues de L'Oiseleuse ***_ AUGÉ, Marc. Les Formes de l'oubli. Paris : Editions Payot & Rivages, 2001, p.47 Galerie Sator 8, passage des Gravilliers (accès par le 10, rue Chapon) 75003 Paris M° Arts et Métiers, Rambuteau France Phone : +33 (0)1 42 78 04 84 Internet Site : www.galeriesator.com Keywords : Hayoun Kwon, party, private party, open-bar, openbar, cocktail, cityguide, city guide, vernissage, vernissages, Architecture, Art & exhibition opening, Cannes, Charite-Caritatif-Charity-Charitable, Corporate, Deauville, Design, Entertainment & theatre, Environment, Events, Fashion, Film, Food, Literature, Medias, Music, Night Life, Politics, Science, Sport, Technology, Tourism
[2018-09-22 15:00:00]

 
 
Dédicace d'Enki Bilal pour "Graphite in Progress (2)"
 
 
Venez vivre l'expérience "Dream Amplifier"
 
 
Vernissage de l'exposition "ANIMALITE"

Sat, 22 Sep 2018 15:00:00 du 22 septembre au 14 octobre 2018 Vernissage le 22 septembre à partir de 17h Vincent Corpet Caroline Lejeune Eric Madeleine Joël Person Michel Gouéry Constanza Piaggio Marianne Pradier Gilles Deleuze évoque le devenir animal, l'univers des bêtes en le comparant à l'art : couleurs, chants, lignes (ou postures), ce sont trois déterminants de l'univers des animaux, mais aussi de l'Art Laurent Quénéhen, Commissaire Médiation de l'exposition Dimanche 23 et 30 septembre à 16h (Alain Barret) Projection de courts métrages Dimanche 30 septembre à 11h au Cinéma « Le Casino » Brunch/Projection ouverture exceptionnelle d'Aponia à partir de 13h Sélection de films courts Brigade des Images, 2018 Les réalisateurs : Nofar Schweitzer & Yael Reisfeld, Markela Panegyres, Boris du Boullay, Connie Martin & Anne-Marie Toffolo, Justine Gasquet, Jonathan Pêpe, Rémi Voche, Wojtek Doroszuk Une sélection de Fanny Lambert et Laurent Quénéhen APONIA scène conventionnée 6, avenue Montrichard 94350 Villiers-sur-Marne M° RER A Noisy-le-Grand (Mont d'Est) France Phone : +33 (0)1 49 30 57 29 Mobile : +33 (0)6 20 49 36 90 Mail : aponia@wanadoo.fr Internet Site : www.aponia.fr Keywords : party, private party, open-bar, openbar, cocktail, cityguide, city guide, vernissage, vernissages, Architecture, Art & exhibition opening, Cannes, Charite-Caritatif-Charity-Charitable, Corporate, Deauville, Design, Entertainment & theatre, Environment, Events, Fashion, Film, Food, Literature, Medias, Music, Night Life, Politics, Science, Sport, Technology, Tourism
[2018-09-22 17:00:00]

 
 
Vernissage de l'exposition "Comme les nuages, les formes du monde..."

Sat, 22 Sep 2018 15:00:00 Vernissage de l'exposition "Comme les nuages, les formes du monde tournent les unes dans les autres" avec Io Burgard, Matthieu Cossé, Dirk Zoete Du samedi 22 septembre au dimanche 9 de?cembre 2018 Vernissage le samedi 22 septembre a? 17h Carte blanche a? Roven - Johana Carrier et Marine Page?s Sur une proposition de Madeleine Mathe? Dimanche 14 octobre - 16h Visite de l'exposition et rencontre avec Io Burgard et Matthieu Cossé, artistes, et Johana Carrier et Marine Pagès Samedi 17 novembre - 17h Mouvements partagés : soirée de projection de films d'artistes en résonance avec l'exposition À la rentrée, le CACC donne carte blanche à la revue de dessin contemporain Roven. « Les formes du monde » sont toutes entières contenues dans un dessin, voilà ce qu'on pourrait dire en particulier des ?uvres réunies ici. C'est avec ce point de départ que Johana Carrier et Marine Pagès ont formé le groupe constitué de Io Burgard, Matthieu Cossé et Dirk Zoete. L'exposition « Comme les nuages, les formes du monde tournent les unes dans les autres », citation extraite d'un poème de Hans Arp, est à l'image du dessin qui cherche, forme et se déploie sans fin, faisant écho à la manière de travailler de ces trois artistes, à la représentation du monde avec et à partir du dessin. Seules quelques lignes ont la capacité de créer un espace, des figures, comme une illusion de profondeur suggère un volume. Tout ce qui se dessine ici converge. Créée en 2008 par Johana Carrier et Marine Pagès, Roven éditions est une structure éditoriale associative française. Elle publie la revue critique sur le dessin contemporain Roven ainsi que des ouvrages sur l'art contemporain et le dessin. Dirk Zoete, One from the other side, 2016 Crayon sur papier - 140 x 100 cm Io Burgard, Espace fine (détail), 2017 Huile sur papier et plâtre - 138 x 88 cm Courtesy de l'artiste et galerie Maia Müller, Paris Matthieu Cossé, Glacier, 2013 Encre et aquarelle sur papier - 24 x 32 cm Centre d'Art Contemporain Chanot Centre d'Arts Plastiques Albert Chanot 33, rue Brissard 92140 Clamart M° Gare SNCF de Clamart France Phone : +33 (0)1 47 36 05 89 Fax : +33 (0)1 47 36 05 89 Mail : cacc@clamart.fr Internet Site : www.cacc.clamart.fr Keywords : Io Burgard, Matthieu Cossé, Dirk Zoete, party, private party, open-bar, openbar, cocktail, cityguide, city guide, vernissage, vernissages, Architecture, Art & exhibition opening, Cannes, Charite-Caritatif-Charity-Charitable, Corporate, Deauville, Design, Entertainment & theatre, Environment, Events, Fashion, Film, Food, Literature, Medias, Music, Night Life, Politics, Science, Sport, Technology, Tourism
[2018-09-22 17:00:00]

 
 
Vernissage de l'exposition collective "Summer End"
 
 
Lancement du HEY! Deluxe #2
 
 
Vernissage d'exposition collective
 
 
Vernissage de Beata Kiwior "intérieurs"
 
 
Rencontre avec Fabien Mérelle - Un dimanche à la galerie

Sun, 23 Sep 2018 10:00:00 Dans le cadre de l'exposition de Fabien Mérelle "Traversé(e)" 8 septembre - 6 octobre 2018 MISE EN SCÈNE D'UNE VIE QUOTIDIENNE Mise en scène d'une vie quotidienne, telle pourrait-être la proposition de Fabien Mérelle pour cette nouvelle exposition à la galerie Praz-Delavallade. Mise en scène qui s'organiserait dans les limites physiques d'un lieu de loisir, de travail, de création ou d'intimité personnelle. Mais comment s'incarne-t-elle et se présente-t-elle aux autres ? Le sociologue américain Erving Goffman dans les années 1950 pris pour thème lors de son étude consacrée à «The Presentation of Self in Everyday Life» (mise en scène d'une vie quotidienne) la représentation théâtrale, référence métaphorique avec la vie réelle. Confrontation des soi, jeu de frontière entre deux individualités qui doivent nécessairement s'envahir réciproquement tout en conservant leur autonomie et leur représentation réciproque d'elles-mêmes. C'est de cette tension entre le moi et l'autre dont il est question pour Fabien Mérelle en se présentant invariablement vêtu de son pyjama rayé, vêtement de pantomime pour mieux envahir subrepticement l'espace public d'une manière policée, douce, amère, ironique et finalement accéder à une certaine théâtralité dans laquelle interviennent ses proches, sa famille, scènes chimériques, oniriques qu'il traduit au fil de ses dessins d'encre et d'aquarelle. Ces derniers décrivent avec une science minutieuse un monde ou s'entrechoquent présent et passé, vivants et oubliés, humains et végétaux, personnages fantasques et animaux extraordinaires. L'enfance rêvée mais enfouie resurgit au détour de ses dessins d'enfants qu'il avait précieusement conservés et qui tissent de belle manière un nouveau dialogue avec le petit garçon qu'il fût trente ans plus tôt. De ses archives il extrait des volumes qui trouvent aussitôt des territoires vierges à conquérir, l'aventure est au bout de son crayon et d'un imaginaire fertile, pour preuve ce radeau en tout point conforme à un dessin où on le voit naviguer comme un Jonas affublé d'oreilles et de queue d'âne à peine sortie du ventre de la baleine. En extirpant son personnage de la feuille blanche, Fabien s'inscrit dans le réel pour poursuivre une recherche dont le dessin et la source vivent. Ce n'est probablement pas un hasard si son personnage, au sens premier incarne l'idée de masque. Évoquons plutôt la reconnaissance du fait que si tout le monde, toujours et partout, joue un rôle, plus ou moins consciemment, chacun aura tendance à s'en convaincre lui-même, de façon à ce que l'on croit en ces personnages, et c'est bien là que réside toute la délicatesse de l'artiste. Galerie Praz-Delavallade 5, rue des Haudriettes 75003 Paris M° Rambuteau France Phone : +33 (0)1 45 86 20 00 Fax : +33 (0)1 45 86 20 10 Mail : gallery@praz-delavallade.com Internet Site : www.praz-delavallade.com Keywords : Fabien Mérelle, party, private party, open-bar, openbar, cocktail, cityguide, city guide, vernissage, vernissages, Architecture, Art & exhibition opening, Cannes, Charite-Caritatif-Charity-Charitable, Corporate, Deauville, Design, Entertainment & theatre, Environment, Events, Fashion, Film, Food, Literature, Medias, Music, Night Life, Politics, Science, Sport, Technology, Tourism
[2018-09-23 12:00:00]

 
 
Rencontre avec Olivier Nottellet - Un dimanche à la galerie

Sun, 23 Sep 2018 10:00:00 Dans le cadre de l'exposition d'Olivier Nottellet "Enigmes" et de la manifestation "Un dimanche à la galerie" 08 septembre - 27 octobre 2018 Interruption Fashion Week 25 septembre - 06 octobre Vernissage le 8 septembre 2018 en présence de l'artiste OLIVIER NOTTELLET par Claire Guézengar Le travail d'Olivier Nottellet est hanté par un fantôme tricéphale qui se joue des espaces qu'il traverse (la feuille, le mur, la pièce). Qu'il «convoque tantôt l'écrivain, l'architecte ou le cinéaste», c'est le plus souvent sous l'apparence du dessinateur que l'esprit a choisi de se montrer. Ses dessins sont des masses noires qui s'écroulent, rebondissent, se diffractent, s'épanchent et explosent. Toute une grammaire légèrement désaxée, branlante, d'où émergent parfois des personnages à tête noire encombrés d'objets, des constructions précaires proches de l'effondrement, des cadres vides empilés et désorientés. Les dessins habitent d'abord l'espace de la feuille blanche, celle des cahiers, que l'artiste produit et qu'il exploite comme matériau en vue d'une future adaptation: «Ce qui m'intéresse, c'est d'utiliser cette matière; j'ai une manière cinématographique de l'utiliser, je me promène parmi les dessins comme avec une caméra.» Comme des acteurs d'une histoire à venir dont le lieu sera l'espace de l'exposition, les dessins migrent des cahiers pour venir se confronter à la réalité des murs; ils s'agrippent aux changements d'échelle, moquent portes et fenêtres pour donner laréplique à des objets qui leur ressemblent et avec lesquels il leur arrive de s'accoupler. Echappés de leur espace bidimensionnel, ils produisent le dialogue de leur présence conjuguée et éphémère: leur apparition ne dure que le temps de l'exposition. Pas de camouflage, ni de trucage, car Olivier Nottellet «déteste le trompe-l'oeil» et invite le spectateur à observer ce qui se passe en hors-champ, car tout est donné à voir. Le spectre du cinéastre donc, mais un cinéaste qui construit des films sans scénario préalable. Pour Olivier Nottellet, le travail «consiste à émettre une hypothèse dans un espace: que ce soit une feuille, une salle, une définition». L'espace de l'exposition va devenir non pas le lieu de la résolution, mais la formulation de cette hypothèse. Il va s'agir de mettre en situation, d'opérer des glissements, de travailler des articulations, d'utiliser «le paradoxe du mur érigé, obstacle au regard et lieu de perspective, de projection» pour tenter des raisonnements insensés et souvent tronqués que le spectateur s'efforce de suivre et de compléter. Et l'on circule dans ces espaces à la recherche d'une résolution qui échappe en même temps qu'elle se construit; on évolue dans ces lieux comme dans un espace familier plongé dans le noir: on avance à tâtons, à la recherche d'une forme que l'on connaît, d'un angle que l'on identifie, d'un couloir dont on maîtrise les dimensions, on suit un pan de mur comme le fil d'une pensée. Olivier Nottellet organise une mécanique du désordre qui place le spectateur en position d'instabilité, en état de trouble; un trouble qui, étrangement, se révèle presque apaisant. Les éléments qui constituent ses édifices ne tiennent qu'à un fil, une feuille, un bord de fenêtre. Un architexte, donc, mais un architecte qui construit des bâtiments sans fonction. Depuis quelques années, les éléments figuratifs tendent à disparaître de son travail au profit d'éléments anthropomorphiques, et ses expositions se remplissent d'objets manufacturés «qui s'apparentent à des indices»: des chaises à roulettes, des lampes de bureau, des tables. Un vocabulaire qui évoque celui des open space, des bâtiments administratifs, des espaces impersonnels du monde du travail. Les objets qui colonisent paisiblement son travail ressemblent à ses dessins, si bien qu'on ne sait plus qui a commencé et qui copie sur qui. La Cage à Lampes ou Le Suicide de la feuille blanche évoquent-ils ce qu'ils représentent ou est-ce l'inverse? Il semble que la phrase soit contenue à l'intérieur de la forme: «La coïncidence des combinaisons de mots, le langage, la combinatoire des formes, des images, tout cela doit se passer dans un no man's land de la pensée qui échafaude ce qu'elle détruit, ce désarroi de la compréhension juste avant le compréhensible.» Et l'on s'infiltre dans ses oeuvres comme à l'intérieur d'un raisonnement, on circule à l'intérieur de ces masses noires comme au coeur d'une pensée qui n'aurait ni logique, ni finitude, mais qui n'en finirait pas de se creuser. Un écrivain, donc, mais un écrivain qui chercherait ses mots. L'oeuvre d'Olivier Nottellet se situe dans une oscillation trouble entre l'apparition et la disparition. Les formes trouées qu'il convoque persistent par leur réminiscence au-delà du visible, elles aiguisent le regard sans autorité, elles racontent une intrigue sans dénouement ni péripétie et entraînent dans leur sillage une dégringolade nostalgique, une mélancolie explosive: toute une armada fantôme que l'on suit du regard jusqu'au franchissement d'un horizon qui n'en finit pas de nous échapper. Tous les propos cités sont d'Olivier Nottellet. Hard wall, sweet Home (painting writes me) La Maison de Steve, acrylique et encre de Chine sur papier, 50 x 65 cm, 10/2017 Galerie Odile Ouizeman 10-12, rue des Coutures Saint-Gervais 75003 Paris M° Saint-Sébastien - Froissart, Saint-Paul, Chemin Vert France Phone : +33 (0)1 42 71 91 89 Fax : +33 (0)1 42 71 94 13 Mail : contact@galerieouizeman.com Internet Site : www.galerieouizeman.com Keywords : Olivier Nottellet, Claire Guézengar, Un dimanche à la galerie, party, private party, open-bar, openbar, cocktail, cityguide, city guide, vernissage, vernissages, Architecture, Art & exhibition opening, Cannes, Charite-Caritatif-Charity-Charitable, Corporate, Deauville, Design, Entertainment & theatre, Environment, Events, Fashion, Film, Food, Literature, Medias, Music, Night Life, Politics, Science, Sport, Technology, Tourism
[2018-09-23 12:00:00]

 
 
Un dimanche à la galerie
 
 
Vernissage de Franck Desplats "Figures & Visages"
 
 
Goûter-party de Joël Hubaut

Sun, 23 Sep 2018 14:00:00 Dans le cadre de l'exposition de Joël Hubaut "Pest Modern party" et de "Un dimanche à la galerie" PEST MODERN PARTY Tribute to Claude Pélieu & Mary Beach / Jean-Louis Brau 21 septembre - 27 octobre 2018 VERNISSAGE JEUDI 20 SEPTEMBRE DE 18H À 21H OUVERTURE EXCEPTIONNELLE dimanche 23 septembre de 12h à 18h dans le cadre de "Un dimanche à la galerie" organisé par le Comité Professionnel des Galeries d'Art : GOÛTER PARTY de Joêl Hubaut à partir de 16h Youri Vincy présente « PEST MODERN PARTY » de Joël Hubaut, sa huitième exposition personnelle à la galerie Lara Vincy depuis 1980, y apparaîtront signes épidémiques, pensées contaminantes et surprises variées en rappel des expositions antérieures que sauront reconnaître ses amateurs, et les autres... "Cher Joël, L'importance de ton ?uvre est une évidence qui n'a pas besoin de soutien ni même de commentaires. Ton texte historique est très bien et suffit amplement. Qu'y ajouter d'autre, si ce n'est envoyer se faire foutre les critiques d'art qui aiment et ceux qui n'aiment pas ? Je me réjouis de ta vivacité créatrice et je ne doute pas que tes ?uvres ne secouent un peu la tristesse ambiante. Porte-toi bien." Raoul Vaneigem, août 2018 "Pest Modern" est un terme majeur que j'utilise depuis bientôt 50 ans pour situer mon activité autour du « Mixage épidémik post modern ». Mais "Pest Modern" est aussi un album réalisé avec mon fils Emmanuel (groupe les Tétines Noires, LTNO et Dead Sexy). Notre album vient de sortir fin juin 2018, pour le numérique chez "Cleopatra records", le fameux label de Los Angeles mais aussi chez "Meidosem records" pour le tirage vinyl. Emmanuel a réalisé la musique et le mixage, j'ai performé les paroles et je chante. Mon projet de solo show "PEST MODERN PARTY" à la galerie Lara Vincy est irradié par ces deux sources. Il est comme le noyau trans-historique que je réanime pour la circonstance. Je réalise évidemment quelques nouveaux travaux que je vais percoler avec de plus anciens. Pour cela, j'ai sélectionné quelques pièces de diverses époques que je réactiverai comme module d'assemblage pour de nouvelles constructions superposant les couches du temps pour tenter de convoquer une mémoire vive en redistribuant les n?uds et les plis sous de nouvelles dérives liées au contexte, avec quelques références-clins d'?il à mes expositions antérieures à la galerie. J'ai toujours appréhendé mon activité sous forme de work in progress rhizomé, sans hiérarchie des médiums, ni linéarité. J'exalte la dispersion comme un paradigme d'exigence et de rigueur. Par pliages-dépliages démultipliés, je vais poursuivre cette dérive combinatoire en réactivant les processus de transformation déjà convoqués, tel un film découpé puis remonté à nouveau pour expérimenter et partager d'autres liaisons fictionnelles, d'autres emboîtements formels, prétexte à une nouvelle lecture vive encore imprévisible avant l'installation finale. On verra bien ! J'ai hâte ! J'ai souvent présenté une sculpture au centre de la galerie, d'abord en 1982, une pyramide-tipi à ma taille avec un camembert-soucoupe volante, puis un moulin à vent (1985), une machine électro-sonore (1991) ou un "Quad-sex", la quadrature pour ma dernière exposition perso en 2005, etc... Cette fois, je propose le « monument à la 47ème internationale » (L'ULTRA LAITERISME). Une projection poétique concrète, une méta construction calée, composée d'une constellation d'objets hétéroclites disposés au cordeau et au fil à plomb dans un agencement en équilibre hyper ordonné pour ériger le soclage de la stèle. Un détournement d'édification d'une unième internationale dans son utopie vaine en boucle. Griffer le futur à coup de papattes antérieures. De la grande ourse à la voie lactée, « l'ultra laiterisme Pest Modern » s'expanse, contaminant, coulant (le lait est la pierre philosophale en alchimie). Ma seconde exposition à la galerie Lara Vincy en 1982 était sous effets sémiotik autour de « La pyramide, le camembert et le rock & roll ». De Elvis Presley à Bill Haley & his Comets, tout le laitage bio-astro épidémik concernait les signes de la transformation alchimique, les changements d'état, le lait pressurisé, accéléré, baratté, changé en crème pour faire son beurre en baratinant, puis l'injection de bactéries dans la crème cool pour une mutation en fromage... Process équivalent au moulage à la louche et autre gavage inoculés par tous les pouvoirs quels qu'ils soient pour nous domestiquer coûte que coûte, nous lobotomiser... Dans la situation projetée, l'ours mal léché rêve d'être bien léché. Il va quand même tenter de se « trans-former » en vache afin que le lait ne tourne pas rond pour la liberté d'état d'exception mais son désir d'être bien léché risque de tourner à sa perte. Soyons vigilants ! Restons mal léchés pense-t-il... ! Un peu le Knut laiteux de Berlin grisé par la lèche mais résistant... Je célébrerai cet ours gris-gris mal léché le 20 septembre. Aucune photographie évidemment pour l'instant. La création de l'installation générale sera composée et scénographiée sur place. Tout est donc encore possible, probable, nounourserie à volonté ! L'artiste cette fois en montreur d'ours ! Faire des signes ! Mais pas question de vendre l'appeau avant... Bonne nuit les petits... Joël Hubaut, juillet 2018 Joël Hubaut est né en 1947 à Amiens. Il vit et travaille entre la Normandie et Paris. « Quand on a de la vie et de sa dynamique vitale une vision sans pitié et sans illusion, mais une vision qui veut en même temps conserver la générosité de l'amour pour les autres, on débouche très vite sur une situation sulfureuse. Il y a comme une sorte d'atmosphère de scandale liée à l'activité de Joël Hubaut. Je pense qu'il a été prophétique ou, en tout cas, qu'il a été un élément préfigurateur du chaos post-moderne dans lequel nous vivons. » Pierre Restany, 1994, in Re-Mix épidémik - Esthétique de la dispersion, éd. Les presses du réel, Dijon/F & Frac Basse-Normandie, Caen/F Il est un précurseur du mixage, une figure et une force excentrique dans le paysage de l'art contemporain. Il développe une oeuvre hybride, fictionnelle et transversale par la multiplicité des supports et la variétés des actions en se livrant à d'incessantes et intempestives relectures de l'histoire de l'art. Réalisant surtout des sculptures de détournement et des dessins délicats autour des architectures utopiques et du corps mutant, il est paradoxalement d'abord connu pour ses performances/installations plutôt rock'n roll, ses textes poétiques et ses auto-portraits. Depuis 1970, Joël Hubaut entend critiquer un ordre moral fondé sur le nivellement, la manipulation des comportements et le contrôle des individus, il place la contamination au centre de sa réflexion sur l'art et la société. Avec une grande liberté et beaucoup de dérision, il établit d'improbables liens subliminaux par un jeu de tensions entre les correspondances contextuelles et les non-coïncidences pour engendrer des mutations saisissantes à la fois sensibles et provocantes. Il actionne et pulvérise les concepts et idéologies dans un va et vient absurde, orgiaque et rhyzomique. Qu'il s'attaque à la figure du lapin, des drapeaux, des saucisses, des pyramides, du langage ou bien encore des couleurs, le travail de Joël Hubaut est placé sous le signe de la dérive « épidémik » et du « Mix Pest Modern ». Il faut voir les expositions de Joël Hubaut : c'est en situation que sa générosité et son humour ravageur rayonnent le mieux. Fondateur de l'espace alternatif Nouveau Mixage à Caen (1978/1985), créateur des éditions de la CREM en 1987 (Conceptuelle rapide et maximale) et de la revue sonore « Fractal Musik » sur cd audio, produite par la Station Mir, il a créé et animé durant plusieurs années les rencontres « Hiatus » au Frac Basse-Normandie, (cabaret-café littéraire), il est créateur de nombreuses actions expérimentales et organisateur d'évènements multi-média, show, concerts, banquets gastrosophiques, workshops, manoeuvres, conférence-performance, etc. Il participe toujours à de nombreux festivals de poésie-action, de musique expérimentale, de rencontre vidéo et de performance dans le monde entier. Expositions antérieures à la galerie Lara Vincy : 1980, 1982, 1983, 1984, 1985, 1991, 2005 Galerie Lara Vincy 47, rue de Seine 75006 Paris M° Odéon, Saint-Germain-des-Prés, Mabillon France Phone : +33 (0)1 43 26 72 51 Fax : +33 (0)1 40 51 78 88 Mail : contact@lara-vincy.com Internet Site : www.lara-vincy.com Keywords : Joël Hubaut, party, private party, open-bar, openbar, cocktail, cityguide, city guide, vernissage, vernissages, Architecture, Art & exhibition opening, Cannes, Charite-Caritatif-Charity-Charitable, Corporate, Deauville, Design, Entertainment & theatre, Environment, Events, Fashion, Film, Food, Literature, Medias, Music, Night Life, Politics, Science, Sport, Technology, Tourism
[2018-09-23 16:00:00]

 
 
Trophées de la sécurité 2018
 
 
42ème édition de la Ryder Cup 2018
 
 
Vernissage de Dorian François "PÉPÉ"
 
 
Vernissage de l'exposition "Cela seulement cela et rien de plus"
 
 
Vernissage de Nguyen Tay "Héritage"

Tue, 25 Sep 2018 16:30:00 Galerie Athéna 2ème étage L'exposition de Nguyen Tay, artiste spécialisé dans l'aquarelle sur soie et dans l'encre de Chine se tiendra du lundi 24 au samedi 29 septembre à la galerie Athéna et à l'antichambre de la mairie du 13e arrondissement de Paris. Nguyen Tay est un artiste-peintre, architecte et designer. Il est né et a grandi au Vietnam, vit et créé en France. Ses créations s'inspirent de son enfance et de ses voyages. Au côté de sa maman, la couturière du village où il a grandi, il découvre les tissus. L'artiste raconte : « J'ai grandi au milieu des étoffes et de la soie. Mon obsession a toujours été de vouloir reproduire la même sensation de douceur ». Si Nguyen Tay aime peindre les femmes et a tant envie envie de les sublimer, c'est sûrement pour rendre hommage à sa mère pour qui il voue une admiration sans faille. A l'âge de dix ans, un des grands maîtres de la peinture vietnamienne contemporaine le repère et l'a pris sous son ailes. A ses côtés, Nguyen Tay développe les techniques de l'aquarelle et de l'huile. Il entre ensuite à l'université d'architecture de Ho-Chi-Minh-Ville d'où il sort diplômé d'un Bachelor. L'artiste puise également son inspiration à travers la découverte des cultures chinoises et japonaises et de son admiration pour l'esprit créatif français. Nguyen Tay s'installe en région parisienne en 2015 et, à partir de 2017, développe son art à travers une technique ancestrale, : la peinture sur soie. Son art rencontre un vif succès auprès du public et remporte également divers concours. #TayHeritage Mairie du 13ème arrondissement 1, Place d'Italie 75013 Paris M° Place d'Italie France Phone : +33 (0)1 44 08 13 13 Internet Site : mairie13.paris.fr Keywords : Nguyen Tay, party, private party, open-bar, openbar, cocktail, cityguide, city guide, vernissage, vernissages, Architecture, Art & exhibition opening, Cannes, Charite-Caritatif-Charity-Charitable, Corporate, Deauville, Design, Entertainment & theatre, Environment, Events, Fashion, Film, Food, Literature, Medias, Music, Night Life, Politics, Science, Sport, Technology, Tourism
[2018-09-25 18:30:00]

 
 
Vernissage de la foire District 13

Wed, 26 Sep 2018 16:00:00 Hôtel Drouot 9, rue Drouot 75009 Paris Preview Presse : Mercredi 26 septembre de 15h à 18h Vernissage (sur invitation) : Mercredi 26 septembre de 18h à 22h Ouverture au public du 27 au 30 septembre 2018 Jeudi 27 septembre de 11h à 19h Vendredi 28 et samedi 29 septembre de 11h à 20h Dimanche 30 septembre de 10h à 19h (Vente aux enchères à 15h) District 13 lance sa première édition à Drouot avec une sélection unique de galeries et d'artistes Street Art Pour cette première édition, District 13 - International Art Fair investit l'hôtel Drouot, institution emblématique de l'histoire de l'art. Implantée au coeur de la capitale, District 13 propose au public une sélection affinée de galeries internationales parmi les plus importantes et représentatives de la scène artistique Street Art. Le 13e comme point d'ancrage Nouvel événement culturel parisien, District 13 puise ses sources dans le 13e arrondissement et plus particulièrement dans la Tour Paris 13, la plus grande exposition collective de Street Art jamais réalisée avec plus de 4 500 m2 de surface au sol et autant de pans de murs et plafonds, et dans Street Art 13, véritable musée à ciel ouvert, projets menés par la galerie Itinerrance. Une dimension internationale District 13 renforce l'attractivité de la place de Paris sur le marché de l'art et se place dans la continuité des événements parisiens forts et représentatifs de ce mouvement, au centre des interrogations et du devenir de l'art contemporain. Nous allons mobiliser les artistes les plus importants de la planète ici, à Paris, pour montrer que c'est bien ici que les choses se passent et nulle part ailleurs ! - Mehdi Ben Cheikh, directeur de la Galerie Itinerrance et directeur artistique de District 13 L'hôtel Drouot, un lieu inédit pour le Street Art Pour la première fois, Drouot accueille entre ses murs une foire dédiée à un mouvement en pleine mutation au centre des questionnements et des devenirs de l'art contemporain : l'art urbain. Ouvert en 1852 à Paris, l'hôtel Drouot est la plus grande place de ventes aux enchères publiques au monde. Cette institution est devenue au fil du temps un point central de l'art contemporain. Pablo Picasso, Henri Matisse, Georges Braque, Salvador Dalí... Les plus grands noms de l'histoire de l'art ont été adjugés sous les coups de marteaux de ses commissaires-priseurs. Ce lieu symbolique prolonge aujourd'hui sa tradition de créativité et de dynamisme au centre du marché international. Avec ce nouvel événement culturel, Drouot renoue avec sa tradition d'acteur de l'histoire de l'art français et international en soutenant le marché et la pratique la plus actuelle. En s'associant à cette première édition de District 13 Art Fair, Drouot illustre la vitalité que Paris détient au sein du marché de l'art international et une tradition de « Ville des artistes » pour la création contemporaine. - Olivier Lange, directeur général du groupe Drouot Drouot-Richelieu Hôtel Drouot 9, rue Drouot 75009 Paris M° Richelieu - Drouot, Le Peletier France Phone : +33 (0)1 48 00 20 20 Mail : contact@drouot.com Internet Site : www.drouot.com Keywords : District 13, party, private party, open-bar, openbar, cocktail, cityguide, city guide, vernissage, vernissages, Architecture, Art & exhibition opening, Cannes, Charite-Caritatif-Charity-Charitable, Corporate, Deauville, Design, Entertainment & theatre, Environment, Events, Fashion, Film, Food, Literature, Medias, Music, Night Life, Politics, Science, Sport, Technology, Tourism
[2018-09-26 18:00:00]

 
 
Cérémonie d'ouverture de la 42ème édition de la Ryder Cup 2018
 
 
Vernissage de l'exposition collective "A Hole in Time"

Thu, 27 Sep 2018 16:00:00 Du 27 septembre au 15 déccembre Vernissage jeudi 27 septembre 2018 de 18h à 22h Artistes : Manon Bellet Emilie Benoist Bianca Bondi Laurie Dall'Ava & Victor Mazière Laura Gozlan Lyes Hammadouche Laura Huertas-Millán Angelika Markul Curator : Victor Mazière "Si la notion d'utopie remonte au XVIème siècle et à Thomas More, celle d'uchronie est plus récente. Elle apparaît pour la première fois au XIXème siècle, dans un ouvrage de Charles Renouvier : "Uchronie, l'utopie dans l'histoire"...." Extrait du texte de Victor Mazière ////////////////////////////////////////////// ÉVÉNEMENTS AUTOUR DE L'EXPOSITION Tous les événements sont gratuits. reservations@cac-latraverse.com (sauf vernissage) - Tous les samedis de l'exposition à 15h30, VISITE COMMENTÉE durée approx. 40 minutes - Samedi 29 septembre à 15h30, PERFORMANCE programmation en cours - Samedi 6 octobre à 15h30, LA TRAVERSE EN TRIBU visite inter-générationnelle ludique à partir de 7 ans durée approx. 1 heure - Samedi 20 octobre de 20h à 22h, SOIRÉE LECTURES-PERFORMANCES Direction artistique : Aziyadé Baudouin-Talec et les Écritures bougées - Centre de Littérature Contemporaine - Samedi 10 novembre à 15h30, VISITE BLOUP'BLOP visite amusante pour les + ou - 7 à 11 ans durée approx. 45 minutes Les visites Bloup'Blop sont possibles grâce au précieux soutien de la Fondation Martine Lyon. - Samedi 17 novembre, à partir de 15h, CAFÉ-GOÛTER SIGNE moment convivial en LSF (langue des signes française) dans Le Salon Bleu pour sourds, malentendants. et entendants, à partir de 7 ans de 15h30 à 16h30, L'ART À PORTÉE DE MAINS visite commentée bilingue en LSF et français pour sourds et malentendants. Priorité aux enfants à partir de 7 ans, aux adolescents et à leurs accompagnateurs durée approx. 1 heure réservation possible par sms au 06 82 33 66 68 Les visites L'Art à Portée de Mains sont possibles grâce au précieux soutien de la Fondation Martine Lyon. - Mardi 4 décembre de 19h à 21h, ATELIER D'ÉCRITURE adultes animé par Marc Verhaverbeke des Amis de la Librairie L'Établi CAC La Traverse Centre d'art contemporain d'Alfortville 9, rue Traversière 94140 Alfortville M° Ecole Vétérinaire, RER D Maisons-Alfort - Alfortville France Phone : +33 (0)1 56 29 37 21 Mail : contact@cac-latraverse.com Internet Site : www.cac-latraverse.com Keywords : party, private party, open-bar, openbar, cocktail, cityguide, city guide, vernissage, vernissages, Architecture, Art & exhibition opening, Cannes, Charite-Caritatif-Charity-Charitable, Corporate, Deauville, Design, Entertainment & theatre, Environment, Events, Fashion, Film, Food, Literature, Medias, Music, Night Life, Politics, Science, Sport, Technology, Tourism
[2018-09-27 18:00:00]

 
 
Vernissage de l'exposition collective "Vous cherchez ?!"
 
 
Vernissage de Tanguy Tolila
 
 
Vernissage de Tanguy Tolila
 
 
LearnSpace Demo Days Paris

Thu, 27 Sep 2018 17:00:00 On Thursday, September 27th, 5 European edtech startups will share their visions for changing the future of learning and talk about their growth in France and globally. The startups: Bili Languages: the online language-exchange platform for students in K12 schools Do It Abroad: the one-stop shop to help students find and fulfill their dreams of studying abroad Differ Chat: the solution for facilitating student engagement in digital learning environments Speekoo: the language-learning experience that situates language acquisition in cultural contexts We Are Peers: the peer-learning tool to help groups share latent knowledge and co-create innovative solutions The agenda for the evening: 6.45p: Doors open 7.00p: Welcome to our host, Partech Shaker, a start-up campus for tech entrepreneurs from accross the world. 7.05p: Introducing LearnSpace 7.15p: Startup Pitches + Q&A 8.00p: Cocktails & Conversation >> RSVP Partech Shaker 33, rue du Mail angle rue Montmartre 75002 Paris M° Sentier, Bourse France Phone : +33 (0)1 82 83 22 33 Mail : shaker@partechventures.com Internet Site : www.partechventures.com Keywords : party, private party, open-bar, openbar, cocktail, cityguide, city guide, vernissage, vernissages, Architecture, Art & exhibition opening, Cannes, Charite-Caritatif-Charity-Charitable, Corporate, Deauville, Design, Entertainment & theatre, Environment, Events, Fashion, Film, Food, Literature, Medias, Music, Night Life, Politics, Science, Sport, Technology, Tourism
[2018-09-27 19:00:00]

 
 
Vernissage de Lassine KING Massassy "Insolence"
 
 
Petite Poissone dédicace son Opus Délits
 
 
Vernissage de l'exposition "Formula Bula #6 - Tempora Mutantur"

Fri, 28 Sep 2018 16:00:00 FORMULA BULA TEMPORA MUTANTUR Exposition des 10 ans de Kutikuti, collectif de bande dessinée contemporaine Finlandaise Du 28 septembre au 21 octobre Dédicroisière le 28.09 à 18h suivi du vernissage Kuti Kuti (qui signifie « chatouiller » en finnois) fût d'abord le nom d'un atelier partagé par plusieurs dessinateurs à Helsinki avant de devenir une revue en 2005. En quelques années, ce gratuit au format tabloïd est devenu LA référence en matière de bandes dessinées nordiques et a su fédérer dans ses pages l'internationale du 9eme Art. Pour célébrer les 10 ans de la revue, 53 artistes finlandais formant le noyau dur de l'association, ont créé des bandes dessinées au format affiche et imprimées en sérigraphie où se côtoient BD et graphisme proches de l'art brut. DÉDICROISIÈRE & VERNISSAGE LE 28.09 Voilà un quart de siècle que le Dernier Cri nous bombarde sans répit d'images frénétiques, hypnotiques, excessives ou éprouvantes ! Pakito Bolino, le grand ordonnateur de ce furieux fatras prend la barre de notre bateau pour une dédicroisière qui partira du Point Éphémère cap sur le parc de la Bergère à Bobigny. Un tsunami d'images et de son au programme pour 3 heures de navigation ! réservation - https://bit.ly/2LwlvEt Avec: Sami Aho, Mari Ahokoivu, Benjamin Bergman, Heta Bilaletdin, Terhi Ekebom, Roope Eronen, Matti Hagelberg, Esko Heikkilä, Jyrki Heikkinen, Sanna Hukkanen, Mikko Huusko, Richard Jensen, Joonas Järvi, Ville Kallio, Jan Konsin, Leo Kuikka, Reijo Kärkkäinen, Jarno Latva-Nikkola, Tiina Lehikoinen, Mika Lietzén, Mikko Luostarinen, Hanneriina Moisseinen, Eeva Meltio, Søren Mosdal, Tommi Musturi, Lauri Mäkimurto, Pauliina Mäkelä, Reetta Niemensivu, Hans Nissen, Jyrki Nissinen, Pentti Otsamo, Jaakko Pallasvuo, Miissa Rantanen, Aapo Rapi, Kati Rapia, Hannele Richert, Johanna Rojola, Katja Ronkanen, Heikki Rönkkö, Anna Sailamaa, Aiju Salminen, Kari Sihvonen, Katri Sipiläinen, Aino Sutinen, Tiitu Takalo, Petteri Tikkanen, Tuomas Tiainen, Katja Tukiainen, Riitta Uusitalo, Jari Vaara, Emmi Valve, Amanda Vähämäki and Mikko Väyrynen. Point Ephémère centre de dynamiques artistiques 200, quai de Valmy 75010 Paris M° Jaurès, Louis Blanc France Phone : +33 (0)1 40 34 02 48 Fax : +33 (0)1 40 34 02 58 Mail : info@pointephemere.org Internet Site : www.pointephemere.org Keywords : Kutikuti, party, private party, open-bar, openbar, cocktail, cityguide, city guide, vernissage, vernissages, Architecture, Art & exhibition opening, Cannes, Charite-Caritatif-Charity-Charitable, Corporate, Deauville, Design, Entertainment & theatre, Environment, Events, Fashion, Film, Food, Literature, Medias, Music, Night Life, Politics, Science, Sport, Technology, Tourism
[2018-09-28 18:00:00]

 
 
Inauguration de la place Jean-Michel Basquiat
 
 
Vernissage d'Irène Boiseaubert "Glyphes"
 
 
Finissage de Karine Zibaut "Choregraphism"
 
 
Silver Show

Tue, 02 Oct 2018 12:00:00 Le grand âge et le bien vieillir concernent toutes les générations et tous les acteurs de la Silver Economie. Ces acteurs ne se connaissent pas nécessairement. Il est donc grand temps de tous les réunir pour insuffler à cette filière d'avenir le dynamisme qui lui manque et pour bâtir ensemble une société moderne, collaborative, créative et intergénérationnelle. Cette 10e édition du Silver Show est composée de deux temps forts : LE BUSINESS FORUM - 14H à 18H : Devant 350 top donneurs d'ordres du secteur, des prestataires présentent leurs solutions en live autour de stands dédiés et au gré des tables rondes balayant les grandes problématiques de la filière. L'entrée du forum est strictement réservée aux donneurs d'ordre : EHPA, EHPAD, hôpitaux, cliniques, maisons de retraite, résidences services seniors, etc. LA CÉRÉMONIE DE REMISE DE PRIX - 19H à 21H : L'ensemble des candidats du Silver Show sont présentés en live devant l'ensemble des professionnels du secteur par notre animateur et président, Marc Dumas. Les candidats lauréats (Or, Argent et Bronze) se voient décernés un prix par les membres du jury et les lauréats Or auront l'opportunité de présenter eux-même leurs solutions sur scène. Le Silver Show est l'événement business de la Silver Economie : un forum, des débats, des innovations et une soirée de remise de prix ! >> RSVP L'Elyséum 20, rue Quentin Bauchart 75008 Paris M° George V France Mail : contact@groupe-pearl.com Internet Site : www.groupe-pearl.com/nos-etablissements/location-de-salles-a-paris/elyseum.htm Keywords : party, private party, open-bar, openbar, cocktail, cityguide, city guide, vernissage, vernissages, Architecture, Art & exhibition opening, Cannes, Charite-Caritatif-Charity-Charitable, Corporate, Deauville, Design, Entertainment & theatre, Environment, Events, Fashion, Film, Food, Literature, Medias, Music, Night Life, Politics, Science, Sport, Technology, Tourism
[2018-10-02 14:00:00]

 
 
Vernissage de l'exposition "20 ans de la galerie Thuillier"
 
 
Vernissage et performances : Des Sexes et des "Femmes"

Tue, 02 Oct 2018 17:00:00 Visibiliser l'indicible, remuer les trous noirs de nos consciences, exciser la gêne, rapprocher les genres, exterminer les limites ------------------------------ 17 artistes, 5 collectifs et associations, 16 intervenants pour représenter des sexes, parler de l'inceste, du viol, des violences obstétricales et gynécologiques, de mutilations génitales, du sexisme en médecine, d'intersexuation et de transidentités. Réaliser des ateliers d'auto-gynécologie et sexualité. // PROGRAMME// SUR INSCRIPTION Inscription aux événements (hors vernissage accès libre) : envoyez un mail à juliette.drouar@gmail.com en précisant l'événement auquel vous souhaitez vous inscrire et se rendre à la galerie muni de la confirmation d'inscription. Mardi 2 octobre : - 19h : VERNISSAGE et performances EXPOSITION en place du 2 au 15 octobre inclus // Les artistes // Tamina Beausoleil, Axelle Remeaud, Cassie Raptor, Vanda Spengler, Louise Dumont, Mila Nijinsky, Aurélie Raidron, Nathalie Tacheau, Romy Alizée, Linda Trime, Olga Laz, Rita Renoir, Louise A. Depaume, Andréa Valienne, Nevna M., Rose Pialat, Juliette Drouar. -------------------------------------------------------------------- Mercredi 3 octobre : - 19h à 23h : Table ronde "INCESTE et VIOL" L'inceste fourmille, il est partout... mais chut ! S'il est sûr qu'il est interdit d'en parler, il est moins sûr qu'il soit interdit de le faire. L'inceste comme outil primal de formation à l'exploitation et à la domination. ===Présentation de l'ouvrage de Dorothée Dussy anthropologue et Directrice de recherche au CNRS « Le Berceau des Dominations. Anthropologie de l'inceste. Livre 1. » « L'intériorisation des abus sexuels et du silence qui les entoure pour les incestés, l'impact suffisamment fort de l'inceste sur les incestés pour que ceux-ci en donnent à voir les effets aux autres enfants (...) participent d'une description complète des processus de fabrication des dominateurs et des dominés » (pp. 255-256)- L'incesteur est un homme normal, inséré socialement, et à ses yeux, ses actes sont mineurs. Il « cherche du plaisir sexuel et, en homme autonome, va le chercher là où il peut le trouver, là où c'est facile, pas cher, et sans nécessité d'opérations de séductions (...). L'incesteur se sert » (p. 71). L'incesteur parle de « jeux », de «découverte » de la sexualité, là où il y a violence, rapport de force et inégalité structurelle.» Sur inscription mail à juliette.drouar@gmail.com -------------------------------------------------------- Jeudi 4 octobre : - 19h à 23h : Table ronde "INTERSEXUATION et TRANSIDENTITES" Devant la connaissance des multiples dimensions du sexe biologique et de la fable de sa binarité ; la reconnaissance du concept de genre définissant les rôles et les attributs symboliques du féminin et du masculin comme l'effet d'un rapport de pouvoir et non comme une essence ; Avec la prise de conscience de la construction sexuée des corps (féminin ou masculin) par l'opération de la moulinette du genre (mutilations pour (ré)assignation, traitements hormonaux, maquillage, habillement, gestion de la nourriture etc.)... Les catégories femmes/hommes se chevauchent, sont floues, tandis que les personnes intersexes et trans tentent d'acquérir plus de visibilité. La carte se redessine en « archipel du genre » pour reprendre les termes de Vincent Guillot. Reconnaître que les catégories du masculin et du féminin, comme les « hommes » et les « femmes », n'ont de sens et d'existence que dans leur rapport antagonique... Alors s'en revendiquer ? Alors les laisser tomber ? ===Intervention d'Anaïs Bohuon, Professeure des Universités à l'UFR STAPS de Paris-Sud : "La fabrique médicale des sportives". Des tests de féminité, appelés également, depuis quelques années, "contrôles de genre ", ont été imposés aux sportives depuis 1966. Les changements dans les critères de ces tests de féminité ont montré les multiples dimensions du sexe biologique et la grande difficulté, voire l'impossibilité à déterminer le « vrai » sexe d'une personne [...] Au-delà d'un certain seuil, la sécrétion de testostérone des organismes féminins bouleverse l'ordre sexué, historiquement et médicalement défini. ====Intervention de Andréa Valienne (artiste et militante à l'Inter-LGBT), Sasha-Alycia Bavol (fondatrice de l'association Au-Delà du Genre (AdG), Juliette Drouar: MTF - MTX - FTM - Trans - Transgenre - Transexuel.lle ... ça veut dire quoi? Quelles ressources communautaires ? Quel parcours médical ? Comment se procurer des hormones? Sur inscription mail à juliette.drouar@gmail.com ----------------------------------- Vendredi 5 octobre : - 19h à 23h : Atelier d'AUTO-GYNECOLOGIE en mixité choisie sans hommes cisgenres animé par Louise Poll Sage-femme et Chloé Jaubert www.lesflux.fr === Le self-help est un mouvement féministe d'empowerment et d'auto-support qui propose, entre autre, une démarche de réappropriation des corps et des savoirs en santé sexuelle et reproductive. L'atelier se déroulera en 2 temps : - Compréhension des anatomies et physiologies des organes génitaux internes et externes avec illustrations par des supports en 3D, des exemples concrets, et les apports de chacun. - Auto-observation possible des organes génitaux, avec miroir +/- spéculum, en groupe et/ou en intimité, suivi d'un temps de partage et de discussions. Le soin est mis à respecter la pudeur et les limites de chacun à chaque instant. Des paravents seront disponibles. Miroirs, lampes et spéculums seront fournis. ------------------------------------------------- Samedi 6 octobre : - 11h à 12h30 : Table ronde "MUTILATIONS GENITALES et RECONSTRUCTION" en mixité choisie sans hommes cisgenres ==== Intervention du Dr Ghada Hatem, médecin chef de la MDF, Clémentine de Pontavice, artiste/auteure/illustratrice et Louise Oligny, photographe et vidéaste de la Maison des Femmes de Saint Denis. www.lamaisondesfemmes.fr La Maison des Femmes de Saint Denis accueille au quotidien des femmes vulnérables aux parcours difficiles et leur offre un accompagnement pluriel: du soin avec une prise en charge médicale , chirurgicale et psychologique, du conseil avec les permanences de juristes, d'avocats et de policiers et un travail sur l'estime qu'elles ont d'elles-mêmes et la confiance à retrouver avec les groupes de parole et des ateliers artistiques comme « Réparer l'intime » qui permet à travers « l'expérience du faire » par la fabrication de bijoux, de dessins, de photos, de poésie que les femmes restaurent petit à petit leur estime et reprennent confiance en elles. Sur inscription mail à juliette.drouar@gmail.com ------------------------------------- Samedi 6 octobre : - 13h à 16h30 : Table ronde "SEXISME en MEDECINE et VIOLENCES OBSTETRICALES et GYNECOLOGIQUES" en mixité choisie sans hommes cisgenres ==== Intervention de l'association de soignants "Pour une MEUF" contre le sexisme dans le domaine de la santé. www.pourunemeuf.org Le sexisme se rencontre dès la première année d'étude et les professionnelles en sont également victimes tout au long de leur carrière. Et bien entendu, ce sexisme s'exerce à de nombreuses occasions envers les patientes. Bien que les professionnel·le·s de santé aiment à se penser au-dessus des préjugés communément répandus dans la société, ils en sont pourtant imprégnés, et le pouvoir qu'ils ont sur les patient·e·s les rend d'autant plus responsables des conséquences de leur adhésion aux discriminations systémiques. =====Intervention de Sonia Bisch et et Dorothée Deveaux du collectif « Tous contre les Violences obstétricales et gynécologiques ». Lors de notre accouchement et nos parcours gynécologiques, nous sommes moqués, insultés, malmenés, maltraités. Notre parole est dénigrée, nos choix ne sont pas respectés, nos droits sont bafoués. Oser parler des violences que nous subissons au sein des maternités privées ou publiques et des cabinets gynécologiques pour que ça change! L'Endométriose : ni étudiée, ni enseignée en médecine en France.... Un point sur cette maladie chronique endémique du point de vue d'une patiente experte. Sur inscription mail à juliette.drouar@gmail.com ------------------------------------ Dimanche 7 octobre : - 11h30 à 13h30 : Atelier d'art-thérapie "Dessine ton sexe" en mixité choisie sans hommes cisgenres animé par Juliette Drouar art-thérapeute ===Nul besoin de « savoir » dessiner pour dessiner, pour produire des formes et des figures qui émergent d'un endroit de soi qu'on connait si peu. Pour parler et partager avec bienveillance le « en nous » qui est maintenant « devant nous », se familiariser avec notre intimité et apprivoiser nos peurs et nos désirs. L'art-thérapie est une méthode de développement personnel, de soin et d'accompagnement thérapeutique fondée sur la création artistique et le partage autour des productions pour favoriser le mieux être psychique et physique. Créer pour se "re-créer", se revaloriser et faire évoluer l'image de soi. Sur inscription mail à juliette.drouar@gmail.com -------------------------------- Dimanche 7 octobre : - 13h30 à 16h : Atelier sexualité "Déconstruisons nos croyances limitantes" en mixité choisie sans hommes cisgenres Atelier animé par « Le Cabinet de Curiosité Féminine » Sexualité: déconstruisons nos croyances limitantes ==== Comment, vous ne jouissez pas chaque fois que vous faites l'amour ? Vous n'utilisez pas de sextoys ? Comment, vos pratiques/votre plaisir/votre corps ne sont pas centrés ou excluent la sacro-sainte pénétration du pénis dans la vulve ? Rassurez-vous vous êtes alors dans la "norme" des corps qui n'orgasment pas sur demande, des corps parfaitement imparfaits, des sexualités débordantes et plurielles. Nous vous proposons de désinhiber votre plaisir en comprenant les mythes qui l'entourent, et ainsi, permettre d'inverser les conséquences négatives de l'environnement social sur la sexualité. Déconstruire nos croyances limitantes, c'est aussi ouvrir un nouvel espace à créer ensemble lors de cet atelier. www.cabinetsdecuriosites.fr sur inscription mail à juliette.drouar@gmail.com ------------------------------------------ Mercredi 10 octobre : - 20h à 23h : Travail du sexe - Projection du film EMPOWER réalisé par Marianne Chargois === En présence de l'équipe du film et suivi d'une discussion sur les luttes pour l'accès aux droits des travailleuses du sexe avec le STRASS, la Fédération Parapluie Rouge, et Acceptess-T. Durée : 1h25. - Genre : Documentaire En salle depuis le 27 juin Synopsis EMPOWER est une série de 3 portraits de travailleuses du sexe aux trajectoires hétéroclites croisant parcours de migration, identités Trans, féminisme, lutte contre le VIH, lutte contre la précarité et les discriminations. Entremêlant parcours personnels, analyses politiques, et stratégies de résistance collective, Aying, Giovanna Murillo Rincon, et Mylène Juste mènent un véritable plaidoyer pour le droit des minorités. Loin des dispositifs d'objectification souvent à l'?uvre dans les ?uvres documentaires, EMPOWER est une mise à l'honneur des paroles, combats et engagements des travailleuses du sexe via une réalisation en collaboration active avec les protagonistes. Sur inscription mail à juliette.drouar@gmail.com 59Rivoli L'Aftersquat - Collectif d'artistes « Chez Robert, électrons libres » 59, rue de Rivoli 75001 Paris M° Châtelet France Mail : rivoli59@gmail.com Internet Site : www.59rivoli.org Keywords : party, private party, open-bar, openbar, cocktail, cityguide, city guide, vernissage, vernissages, Architecture, Art & exhibition opening, Cannes, Charite-Caritatif-Charity-Charitable, Corporate, Deauville, Design, Entertainment & theatre, Environment, Events, Fashion, Film, Food, Literature, Medias, Music, Night Life, Politics, Science, Sport, Technology, Tourism
[2018-10-02 19:00:00]

 
 
Vernissage d'Abdelkader Benchamma "Echo de la naissance des mondes"

Wed, 03 Oct 2018 16:30:00 Au moment de la célébration du 10ème anniversaire de la réouverture du Collège des Bernardins, Abdelkader Benchamma propose de transformer l'ensemble de la nef par l'utilisation d'immenses formes profuses, abstraites et dynamiques qui envahiront l'espace et entreront en dialogue avec les lignes architecturales de ce lieu chargé d'histoire. Comment rendre perceptibles les forces invisibles de l'infiniment grand tout en créant un espace qui, tout en restant poétique, réussisse à perturber notre perception habituelle du monde? Ces questions récurrentes dans le travail d'Abdelkader Benchamma seront ici pensées dans une tout autre échelle et plongeront le visiteur dans un espace hors du monde, et hors du temps. >> L'exposition "Écho de la naissance des mondes" de l'artiste Abdelkader Benchamma se déroule entre le jeudi 04 octobre et le samedi 10 novembre, dans la nef du Collège des Bernardins. Vernissage le mercredi 03 octobre 2018, de 18h30 à 21h Commissaire d'exposition : Gaël Charbau Coproduction Nuit Blanche 2018, Ville de Paris - Collège des Bernardins. Installation réalisée en partenariat avec le CENTQUATRE-PARIS lors d'une résidence de création. Port Debilly Port Debilly 75016 Paris M° Iéna, Passy, Alma - Marceau France Keywords : Abdelkader Benchamma, party, private party, open-bar, openbar, cocktail, cityguide, city guide, vernissage, vernissages, Architecture, Art & exhibition opening, Cannes, Charite-Caritatif-Charity-Charitable, Corporate, Deauville, Design, Entertainment & theatre, Environment, Events, Fashion, Film, Food, Literature, Medias, Music, Night Life, Politics, Science, Sport, Technology, Tourism
[2018-10-03 18:30:00]

 
 
Vernissage de l'exposition "Objectif FEMMES 2018"

Wed, 03 Oct 2018 16:30:00 Cette année encore, ne manquez pas Objectif FEMMES, l'événement photo qui met en lumière les photographes au féminin. Qu'elles travaillent sur le corps, l'actualité, la nature ou capturent une réalité plus abstraite, elles ont toutes un regard bien à elles sur la vie et nous racontent une histoire particulière. Pourquoi uniquement des femmes ? Parce qu'elles restent largement sous-exposées par rapport à leurs homologues masculins : en 2017, sur 704 photographes possédant la carte de presse, 610 étaient des hommes. Sur 3426 photos publiées, 911 seulement étaient signées par des femmes... (source Fisheyes - juin 2017) Ne méritent-elles pas mieux ? Voilà pourquoi Karine Paoli, elle-même photographe et créatrice de l'événement PARISARTISTES#, a voulu valoriser leur démarche. Et s'engager pour que l'audace et le talent des femmes soient enfin visibles. Avec deux commissaires d'exposition (Valérie Paumelle et Sophie Verdier), elle sélectionnera donc 6 artistes, qui auront la belle opportunité d'être exposées à Paris. Il fallait un écrin à la hauteur de l'événement : Ce seront les somptueuses salles de la Mairie du 9ème arrondissement, à Paris. Avec la complicité de la maire Delphine Bürkli, Karine Paoli a réussi son pari : celui de mettre en scène les talents pluri'elles. Suite au succès des deux premières éditions Objectif FEMMES, un prix a été créé pour récompenser l'une de ces six photographes sélectionnées en 2018. A cette occasion un jury (voir liste ci-dessous), exclusivement composé de femmes influentes et passionnées d'Art, élira son coup de c?ur photographique, lors du vernissage à la Mairie du 9e : - Delphine Bürkli (Maire du 9ème arrondissement), - Candice Choisy (Responsable Communication - Le Géant des Beaux Arts - Paris 13), - Cendrine Dominguez (Animatrice et productrice TV), - Claire Gagnaire (Secrétaire générale, Directrice des relations extérieures et des Ressources Humaines du groupe LES MANUFACTURES FÉVRIER), - Gaëlle Le Vu (Directrice de la communication et de la RSE Orange France), - Elizabeth Martichoux (Journaliste et Chef du service politique de RTL), - Isabelle Morini-Bosc (Journaliste RTL). - Adeline Pillon (Co-fondatrice & CEO HAPPENING Technologies), - Chupa Renie (Directrice de la Com° Groupe Marie-Claire), - Ariane Rolland (VP Group image & Internale Communication l'OREAL), - Cécile Schall (Fondatrice et Directrice de Fotofever), - Catherine Schoffer (Directrice générale de Téva et Paris Première), Les Sélectionnées 2018 : Adrienne Arth Corine Darbois Bianca Lee Vasquez Laetitia Lesaffre Sandra Matamoros Adeline Spengler Résultat du vote mercredi 3 octobre à 18h30 https://www.objectif-femmes.art/page/objectif-femmes-2018 Mairie du 9ème arrondissement 6, rue Drouot 75009 Paris M° Richelieu - Drouot France Phone : +33 (0)1 71 37 75 09 Internet Site : mairie9.paris.fr Keywords : party, private party, open-bar, openbar, cocktail, cityguide, city guide, vernissage, vernissages, Architecture, Art & exhibition opening, Cannes, Charite-Caritatif-Charity-Charitable, Corporate, Deauville, Design, Entertainment & theatre, Environment, Events, Fashion, Film, Food, Literature, Medias, Music, Night Life, Politics, Science, Sport, Technology, Tourism
[2018-10-03 18:30:00]

 
 
Dégustation offerte spéciale de Vins Italiens

Thu, 04 Oct 2018 15:00:00 Dégustation offerte spéciale Vins Italiens A l'occasion de sa Foire aux Vins, LAVINIA vous invite à venir découvrir une sélection de vins italiens lors d'une dégustation inédite. Acteur majeur dans la production mondiale, l'Italie constitue un foyer propice à la viticulture, laquelle quadrille pratiquement tout son territoire. Ses différentes régions sont fortes de traditions autochtones qu'encadre un système d'appellations d'origine hiérarchisé. Dans cette organisation, on trouve des vignobles renommés et étendus, comme ceux du Chianti, tout comme des aires confinées, attachées à de forts particularismes. // Dégustation de vins Italiens // - Musto Carmelitano, Maschitano Rosso 2014 Ce Maschitano Rosso est impressionnant de complexité, avec au nez des notes de mûres, de lavande, de violette et d'épices. La texture en bouche est riche et soyeuse : toute la minéralité de la roche volcanique, de la complexité, du fruit avec une structure imposante et éclatante. - De Fermo, Concrete 2016 Nicoletta De Fermo et son mari Stefano Papetti ont pour politique de laisser le terroir de Loreto Aprutino s'exprimer. Issu d'une parcelle à 300m d'altitude sur les contreforts montagneux de la belle région des Abruzzes, ce très joli rouge est superbe de fruit, gourmand à souhait, offrant une fraîcheur remarquable. - Angol d'Amig, Sandrone 2016 Né dans la région de l'Émilie Romagne en 2013, le Domaine Angol d'Amig crée des vins de plaisir pour les bons vivants. Sandrone est une bulle rouge originale, au nez charmeur et festif avec ses arômes de bleuet, de framboise et de violette. La bouche est sans lourdeur. Un vin à boire entre amis. - Marco Merli, Zerodibabo 2016 Cette cuvée Zerodibabo Bianco séduit par ses notes florales et de fruits blancs. Ce joli blanc exprime une belle fraîcheur. Il laisse percevoir des saveurs de poire et de pomme. En bouche, sa texture est ample et gourmande, pendant que sa finale est longue et minérale. - Strozzi, Chianti 2016 Le Chianti Guicciardini Strozzi est entièrement élaboré en cuves ciment de manière à préserver l'intégrité du fruité initial. Il présente un bouquet intense marqué par le fruit rouge bien mûr. La bouche s'avère chaleureuse, ample soutenue par des tanins bien en évidence qui témoignent de sa jeunesse. Un vin franc et intense, idéale initiation au Chianti. - Il Mortellito, Calaniuru 2016 Le Domaine Il Mortellito dans le Val de Noto en Sicile naît de l'envie de vivre une relation unique avec la terre. C'est cette passion qui a poussé Dario à s'impliquer dans la culture de cépages autochtones pour exprimer au mieux l'authenticité de ces terroirs. Le Calaniuru est un vin d'une robe rouge rubis. Au nez, il offre des notes de fruits rouges et de fleurs. En bouche on y retrouve un côté minéral, avec des tanins doux et une bonne persistance. Lavinia 3, boulevard de la Madeleine 75001 Paris M° Madeleine, Opéra France Phone : +33 (0)1 42 97 20 20 Fax : +33 (0)1 42 97 54 50 Mail : laviniafrance@lavinia.com Internet Site : www.lavinia.com Keywords : party, private party, open-bar, openbar, cocktail, cityguide, city guide, vernissage, vernissages, Architecture, Art & exhibition opening, Cannes, Charite-Caritatif-Charity-Charitable, Corporate, Deauville, Design, Entertainment & theatre, Environment, Events, Fashion, Film, Food, Literature, Medias, Music, Night Life, Politics, Science, Sport, Technology, Tourism
[2018-10-04 17:00:00]

 
 
Vernissage de l'exposition "L'art brut en Chine"
 
 
Vernissage de la 5ème édition du festival de l'objet ordinaire

Thu, 04 Oct 2018 16:00:00 Extraordinaires objets de l'ordinaire #5 5e édition du festival de l'objet ordinaire 4 - 7 octobre 2018 Vernissage Jeudi 4 octobre à 18:00 La Petite Rockette est heureuse de présenter, en partenariat avec la Villa Belleville - Résidences Paris Belleville, la 5e édition de son festival Extraordinaires Objets de l'Ordinaire. Centré sur l'art conçu à partir de matériaux de récupération, le festival invite les artistes sélectionnés à réaliser une ?uvre à partir d'éléments glanés à la ressourcerie et à la La Cycklette, atelier vélo de la Petite Rockette. Le résultat est exposé à la Villa Belleville, lors d'une exposition collective. Cet événement s'inscrit dans la continuité de l'engagement artistique de la Petite Rockette. Central aux origines de l'association, il s'est ensuite accompagné du versant environnemental, avec le développement de la ressourcerie. Dans un contexte de squat comme celui des débuts de la Petite Rockette, pratiquer la récup' ne relève pas du discours, encore moins de la posture ou du "loisir créatif", mais simplement du bon sens et de la débrouille. La lutte contre la société de consommation et le gaspillage y est perçue comme une évidence vécue au jour le jour et s'illustre dans tous les aspects de la vie quotidienne et intellectuelle. C'est ce rapport au monde particulier qui refuse de capituler face au matérialisme et à la société kleenex que nous souhaitons aujourd'hui partager avec vous. Alors trêve de discours et place aux artistes ! Villa Belleville Résidence de Paris Belleville 23, rue Ramponeau 75020 Paris M° Belleville, Couronnes France Mail : contact@villabelleville.org Internet Site : www.villabelleville.org Keywords : party, private party, open-bar, openbar, cocktail, cityguide, city guide, vernissage, vernissages, Architecture, Art & exhibition opening, Cannes, Charite-Caritatif-Charity-Charitable, Corporate, Deauville, Design, Entertainment & theatre, Environment, Events, Fashion, Film, Food, Literature, Medias, Music, Night Life, Politics, Science, Sport, Technology, Tourism
[2018-10-04 18:00:00]

 
 
Vernissage de Sixe Paredes "Color, Forma y Materia"
 
 
Réception à l'occasion de la fête de l'Unité Allemande
 
 
Vernissage de Clémence Amette
 
 
Vernissage de l'exposition des Lauréats du Prix Levallois 2018

Thu, 04 Oct 2018 17:00:00 Découvrez l'exposition Les lauréats 2018 L'exposition présentée à la Galerie l'Escale de Levallois du 5 octobre au 24 novembre 2018 présente le travail des trois photographes primés : Pierre-Elie de Pibrac (France), Prix Levallois, Emmanuel Tussore (France) Mention Spéciale et Camille Shabestari (France), Prix du Public. Remise des prix et vernissage le 4 octobre Le vernissage et la remise des Prix auront lieu jeudi 4 octobre à partir de 19 h en présence de la marraine Valérie Jouve, des lauréats, et des membres du jury. Le Lauréat recevra une dotation de 10 000 euros et la Mention Spéciale un boîtier numérique Olympus Pen-F. Les mots des directeurs artistiques « Il n'y a pas de hasard, les trois auteurs lauréats du Prix : Pierre-Elie de Pibrac, Emmanuel Tussore, Camille Shabestari, parcourent avec des identités affirmées, une même problématique. L'exposition met en évidence que chacun est dans une recherche où la photographie explore, par des enjeux plastiques spécifiques et complémentaires, le genre documentaire. Pierre-Ellie de Pibrac avec Desmemoria, ou les oubliés du rêve révolutionnaire réalise une enquête au long cours sur un sujet symbolique de Cuba. Constituée d'un choix très réfléchi de tirages soignés, alternant petits, moyens, et grand formats, couleur et noir et blanc qui, par leur association, mettent en lumière les enjeux et principes du travail. Les Azucareros - peuple issu du sucre - qui sont le c?ur et le corps du travail, sont auscultés à travers leurs lieux de vie et de labeur en noir et blanc, tout autant que par des portraits en couleur qui nous proposent un face à face avec cette population bigarrée. Des textes et slogans illustrant le champ politique et culturel du pays viennent étayer sa réflexion. Emmanuel Tussore avec sa série Home - une mosaïque de vingt-et-une photos de savons d'Alep sculptés - réalise une radiographie d'une guerre qui a détruit Alep, une ville mythique. Ce documentaire fabriqué et mis en scène fait appel à notre imaginaire pour traiter de l'inimaginable. Cet ensemble photographique sera accompagné d'une installation, Untitled, utilisant les sacs de transport des savons assemblés en grandes bâches. Celles-ci seront tendues dans l'espace et rappelleront les bâches anti-snipers tendues dans la ville. Et aussi une installation vidéo Study for a Soap : 8 caméras surveillance pointées sur un savon sculpté, symbole de ruine, offrant 8 points de vue reconstituant une vision panoramique du savon. Cette surveillance virtuelle prend sa réalité sur un empilement de 8 moniteurs superposés qui, sous la forme d'une colonne, deviennent le socle du savon et une nouvelle interrogation de la colonne sans fin... Camille Shabestari avec Ainsi parlait Zarathoustra nous plonge au c?ur d'une pratique très peu connue, le zoroastrisme. Avec distance, silence et modestie elle nous invite à pénétrer les coulisses de cette religion. Dans un accrochage simple faisant dialoguer deux formats, l'un soulignant le contexte, l'autre l'intimité, nous cheminons à la découverte de pratiques très secrètes. Cette première exposition personnelle permet de découvrir une jeune photographe de 23 ans qui a su trouver une forme plastique juste pour nous faire partager un sujet lié à son histoire personnelle. Pas de hasard donc ! La sélection 2018 du prix réunit trois photographes de plain-pied dans leur temps, qui s'interrogent et interrogent le monde et, par leur engagement conceptuel et formel le documentent. Une même inquiétude nourrie de curiosité traverse leurs séries. » Catherine Dérioz et Jacques Damez - Galerie Le Réverbère Le Prix Levallois 2018 Pierre-Elie de Pibrac Desmemoria, ou les oubliés du rêve révolutionnaire France Desmemoria est un témoignage sur la vie des Azucareros cubains, un peuple issu du sucre, vivant pour le sucre et révolutionnaire de la première heure. En immersion dans le c?ur de Cuba, je suis parti à la rencontre des habitants des bateyes (villages) des centrales sucrières toujours en activité ou désaffectées et des travailleurs du sucre pour témoigner de ces vies sacrifiées et immortaliser ces métiers si emblématiques de l'île, condamnés à disparaître. Qu'ils soient fantomatiques ou habités, les bateyes sont les théâtres du désenchantement de la société cubaine. Il y règne une ambiance pesante qui souligne la solitude, la précarité, et l'isolement dont souffre la grande majorité des Cubains du sucre. Mention Spéciale Emmanuel Tussore Home France Le processus de fabrication du savon est élaboré au cours de l'Antiquité dans la région du Levant, dont Alep est à l'époque l'une des villes principales. À la suite du déclin de l'Empire romain, le savon est réintroduit en Occident par les croisés, qui le diffusent dès le XIIe siècle. Emmanuel Tussore transforme cette matière organique, fragile et malléable, qu'il sculpte puis photographie. Entre ses mains, le savon d'Alep - le plus vieux savon du monde - devient le symbole d'une force brute, destructrice, à rebours du geste raffiné de l'homme civilisé. Ses ruines racontent l'absence, la disparition, la perte, l'exil, et questionnent les notions fondamentales d'humanisme. En conservant la trace d'une histoire intime comme d'une mémoire collective, elles évoquent aussi la possibilité d'une reconstruction. Prix du Public Camille Shabestari Ainsi parlait Zarathoustra France Étant pourtant une des religions les plus vieilles du monde, le zoroastrisme est de nos jours peu connu, il survit dans son pays d'origine, l'Iran. Durant l'Antiquité, les Perses croyaient en un dieu suprême et immatériel, Ahura Mazda, créateur du ciel et de la terre. Cette religion, qui tire son nom de son « prophète » Zarathoustra, a pour conviction de croire que l'homme est composé autant de bien que de mal, et qu'il est lui-même responsable de choisir seul la lumière ou l'obscurité. À l'époque, cette croyance s'étendait sur tout l'empire perse, mais celle-ci sera considérablement réduite lors de l'invasion des Arabes et de l'islam au VIIe siècle. Depuis, celle-ci survit principalement et discrètement en Iran, en Inde et au Kurdistan irakien. J'ai eu la chance d'accéder à une toute petite partie de cette communauté difficilement accessible. Depuis quelques années, de plus en plus de musulmans se tournent vers cette religion vieille de plus de trois millénaires. Toutefois, suite à cette communauté de nouveau grandissante, une tension s'est installée entre elle et le gouvernement iranien qui, indirectement invite à la discrétion et au silence. Galerie de l'Escale 25, rue de la Gare 92300 Levallois M° Gare SNCF de Clichy - Levallois, Anatole France France Phone : +33 (0)1 47 15 74 56 Mail : accueilescale@ville-levallois.fr Internet Site : www.ville-levallois.fr/culture/centre-culturel-lescale/ Keywords : Prix Levallois, Lauréats du Prix Levallois, party, private party, open-bar, openbar, cocktail, cityguide, city guide, vernissage, vernissages, Architecture, Art & exhibition opening, Cannes, Charite-Caritatif-Charity-Charitable, Corporate, Deauville, Design, Entertainment & theatre, Environment, Events, Fashion, Film, Food, Literature, Medias, Music, Night Life, Politics, Science, Sport, Technology, Tourism
[2018-10-04 19:00:00]

 
 
53ème Salon d'Arts Plastiques de Châtillon
 
 
  lecteur RSS en ligne   » Retour   lecteur de fils RSS en ligne
Lecteur RSS
lecteur rss en ligne Annuaire RSSAu sujet de SYFACiLFAQBarre d'outilsDémoNos partenairesTester Tarifs   © 2018 Com'onSoft