stockage de fichier

Lecteur RSS, lecteur RSS en ligne, lecteur de fils RSS

» Annuaire RSS  
SYFACiL : lecteur RSS - créez une revue de presse en ligne. lecteur et lecture de fils  RSS en ligne. SYFACiL : V2.1 - lecteur RSS, lecteur de fils RSS - lecteur RSS en ligne
   

lecteur RSS en ligne   » Ajouter un lien RSS/Podcast    lecteur de fils RSS en ligne
 
  lecteur RSS en ligne   » Retour   lecteur de fils RSS en ligne
  Accueil annuaire   Loisirs  
    » Germain Pire



lecteur RSS en ligne   » Ajouter un lien RSS/Podcast    lecteur de fils RSS en ligne

 
  agenda des sorties parisiennes
 
 
  Source RSS agenda.germainpire.info Je n'aime pas, je ne recommande pas et vote contre  J'aime, je recommande et vote pour.  
  Dernière mise à jour :

Vernissage : Renate Kasper - Ulrike Kasper
 
 
Nuit de la RSE
 
 
Vernissage de l'exposition "Arts Factory Winter Show"
 
 
Vernissage de René Caussanel "Dans l'atelier"
 
 
Inauguration des Illuminations de Noël des Champs-Elysées

Wed, 22 Nov 2017 17:45:00 Lily-Rose Depp inaugurera les Illuminations de Noël des Champs Elysées le 22 novembre 2017 à 18h45. Le nom de la star qui donnera le coup d'envoi des illuminations des Champs-Elysées a été dévoilé ce mercredi matin : après le judoka Teddy Riner l'an dernier, c'est Lily Rose Depp, la fille de Vanessa Paradis et Johnny Depp, qui allumera les étoiles de la célèbre avenue parisienne, aux côtés de la maire de Paris Anne Hidalgo. La cérémonie se déroulera le 22 novembre à 18 h 45. Actrice et mannequin, égérie de la marque Chanel, Lily Rose Depp, 18 ans, s'est fait connaître au cinéma notamment par le film « La Danseuse » (2016) qui lui offre sa première montée des marches au Festival de Cannes. Elle sera prochainement à l'affiche du thriller « Les Fauves ». « C'est un choix moins formel (que l'an dernier NDLR), nous avons mis l'accent sur la jeunesse pour montrer que les Champs restent glamour » a souligné le président du comité des Champs-Elysées, Jean-Noël Reinhardt. « Cela montre aussi le rayonnement international des Champs, de par la double influence américaine et française de Lily Rose Depp », poursuit le président. A ses côtés, la star sera entourée de deux enfants parrainés par l'Association « Petits Princes », qui fête cette année ses trente ans. Cette organisation réalise le rêve des enfants et des adolescents atteints de cancers, de leucémie ou de certaines maladies génétiques. En attendant le 22 novembre, les premiers arbres de l'avenue sont déjà parés de guirlandes. Sur les 2,2 km d'avenue, 1 million de points d'éclairage seront au total installés et brilleront tous les jours de 17 heures à 2 heures. Depuis 2014, c'est la mise en scène appelée Scintillance, avec son rideau lumineux de teintes blanches s'élançant vers le sommet des arbres, qui donne cette atmosphère de fête à Paris jusqu'au 8 janvier. L'année prochaine, les Champs changeront de décors lumineux. Avenue des Champs-Elysées Avenue des Champs-Elysées 75008 Paris M° Charles de Gaulle - Etoile, George V, Franklin D. Roosevelt, Champs-Elysées France Keywords : Lily-Rose Depp, party, private party, open-bar, openbar, cocktail, cityguide, city guide, vernissage, vernissages, Architecture, Art & exhibition opening, Cannes, Charite, Caritatif, Charity, Charitable, Corporate, Deauville, Design, Entertainment & theatre, Environment, Events, Fashion, Film, Food, Literature, Medias, Music, Night Life, Politics, Science, Sport, Technology, Tourism
[2017-11-22 18:45:00]

 
 
Vernissage d'Antoine Aguilar "Nell'incendio di una Nuova Preistoria"
 
 
Vernissage de l'exposition "Photographie Oiseaux"
 
 
Vernissage du salon PAGE(S)

Fri, 24 Nov 2017 17:00:00 « PAGE(S) en novembre » SALON DU LIVRE D'ARTISTE BIBLIOPHILIE CONTEMPORAINE 24 - 25 - 26 novembre 2017 10h à 19h Accès libre www.pages-paris.com 100 exposants : Editeurs, Graveurs, Artistes, Poètes... France et International PAGE(S) qui fête cette année ses 20 ans ! et suite à son édition de mai qui s'est déroulée avec succès au Bastille Design, s'inscrit à nouveau dans l'agenda des événements parisiens de l'automne avec une centaine d'exposants de France et de plusieurs pays d'Europe, d'Amérique, d'Asie .. les 24 - 25 - 26 novembre dans l'historique Palais de la Femme, 94 rue de Charonne 75011. C'est un événement attendu, incontournable pour les amateurs et les collectionneurs, qui apprécient de pouvoir rencontrer auteurs et artistes, souvent présents auprès de leur éditeur. Palais de la Femme Armée du Salut 94, rue de Charonne 75011 Paris M° Charonne, Faidherbe - Chaligny France Phone : +33 (0)1 46 59 30 00 Fax : +33 (0)1 46 59 30 15 Internet Site : www.armeedusalut.fr/etablissements/palais-de-la-femme/presentation.html Keywords : PAGE(S), party, private party, open-bar, openbar, cocktail, cityguide, city guide, vernissage, vernissages, Architecture, Art & exhibition opening, Cannes, Charite, Caritatif, Charity, Charitable, Corporate, Deauville, Design, Entertainment & theatre, Environment, Events, Fashion, Film, Food, Literature, Medias, Music, Night Life, Politics, Science, Sport, Technology, Tourism
[2017-11-24 18:00:00]

 
 
Vernissage de Jérémy Liron "Tacet"

Sat, 25 Nov 2017 15:00:00 Du 25 novembre au 23 décembre 2017 Vernissage le samedi 25 novembre 2017 de 16h à 21h « Tacet » C'est par cette indication que John Cage introduit la partition de son célèbre 4'33''. Le pianiste est à son instrument, en position d'attente, la salle mobilise un instant son attention à ce qui va surgir du silence ou s'en extraire, puis s'impatiente. La pièce sera composée de tout ce qui, un peu plus de quatre minutes durant, du plus ordinaire au plus ténu, viendra troubler ou habiter ce silence relatif, cette attente tendue. Faire taire l'instrument, installer le silence comme les oracles traçaient au ciel le templum dans lequel le passage d'un oiseau deviendrait signifiant. Inviter à considérer ce qui disparaît dans l'évidence. Contempler. Retenir le geste, comme celui de la vierge dans l'annonciation que peignit Antonello de Messine ou dans la grande salle de Lascaux ces chevaux et ces vaches suspendus dans l'espace et le temps, ou dans le quadrangle noir posé sur un fond blanc, et tout à la fois le perçant, que peignit Kazimir Malevitch un jour de 1915. C'est aussi la définition qu'Alexander Bain donna de la pensée : «un geste retenu, une parole ravalée». Les paysages ont ceci de commun avec les animaux, dont Rilke évoque le « calme regard » qui semble voir l'ouvert, qu'ils ne parlent pas. Et même, qu'ils opposent à notre besoin de tout débattre et de tout expliquer, c'est à dire de tout simplifier et soumettre au logos, un mutisme aussi vertigineux que l'intensité de leur présence. Dans le silence, dans leur silence, quelque chose s'illimite. J'ai toujours été incité à aller vers ces marges, à l'écart du tumulte et de l'agora. Là où l'on touche à notre propre absence. Là où l'évidence impose de considérer calmement chaque chose sans pouvoir plus rien en dire. Hugo von Hofmannsthal a décrit très finement cette faillite du langage : « un râteau abandonné dans un champ, un chien au soleil... chacun de ces objets et mille autres semblables sur lesquels l'?il glisse d'ordinaire avec une naturelle indifférence peut soudain revêtir un caractère émouvant jusqu'au sublime, et que la totalité du vocabulaire m'apparaît infiniment trop pauvre à exprimer ». Les toiles et les sculptures récentes poursuivent l'exploration de ces qualités d'espace et de temps qui surgissent parfois dans l'ordinaire d'un muret ou d'une terrasse, dans les signes muets d'une grille ou d'un appareillage de pierre, d'une haie d'arbres filtrant le ciel. Quelque soit leur élaboration, chaque pièce de l'exposition semble laisser « un blanc » comme on dit dans la conversation, immobilisant l'action pour laisser percevoir le lieu nu qui en marque la mémoire. Nulle action, nul allant, simplement l'opacité contemplative. Le regard, caressant la surface du visible, parfois s'accroche à un n?ud qui échappe à se nommer, levant un lieu dans l'espace, un seuil peut-être auquel les mots achoppent. Des images taisent les mots en nous, résistent aux phrases qui voudraient les saisir et ne font jamais qu'en tâter les contours. L'évidence évide ce qu'elle manifeste. L'exposition voudrait témoigner de quelques-unes de ces images silencieuses découpées dans l'espace du regard, en être la partition. Jérémy LIRON, octobre 2017 Jérémy Liron, Paysage 144, 2017, huile sur toile, 175 x 135 cm Galerie Isabelle Gounod 13, rue Chapon 75003 Paris M° Arts et Métiers, Rambuteau France Phone : +33 (0)1 48 04 04 80 Fax : +33 (0)1 48 04 04 80 Mail : info@galerie-gounod.fr Internet Site : www.galerie-gounod.com Keywords : Jérémy Liron, party, private party, open-bar, openbar, cocktail, cityguide, city guide, vernissage, vernissages, Architecture, Art & exhibition opening, Cannes, Charite, Caritatif, Charity, Charitable, Corporate, Deauville, Design, Entertainment & theatre, Environment, Events, Fashion, Film, Food, Literature, Medias, Music, Night Life, Politics, Science, Sport, Technology, Tourism
[2017-11-25 16:00:00]

 
 
Paris Cocktail Festival
 
 
Vernissage de l'exposition "Pêle-mêle"
 
 
Nuit du Bien Commun

Mon, 27 Nov 2017 18:00:00 Interview. La première « Nuit du Bien Commun » investira le théâtre Mogador, à Paris, dans moins de cinquante jours. Thibault Farrenq et Stanislas Billot de Lochner, ses co-fondateurs, nous en présentent le fonctionnement et soulignent l'importance d'?uvrer aujourd'hui pour ce qui nous rassemble au service des plus faibles. Pouvez-vous nous expliquer le principe de cette Nuit du Bien Commun ? Thibault Farrenq : La Nuit du Bien Commun lance sa 1ere édition le lundi 27 novembre 2017 au Théâtre Mogador, à partir de 19h. Le concept est simple : il s'agit de donner l'opportunité à 15 belles associations jeunes, innovantes et qui défendent des causes autour du Bien Commun en France et à l'international de « pitcher », de faire une présentation, et de réaliser une levée de fonds en direct devant 1 000 grands donateurs. Quels sont les projets déjà sélectionnés ? Stanislas Billot de Lochner : Nous avons à ce jour 15 projets que vous pouvez consulter sur notre site Internet. Ces projets ont été retenus après un Grand Oral qui a eu lieu courant juin à Paris. Plus de 50 associations ont envoyé un dossier et 25 ont été présélectionnées pour présenter à l'oral leur travail face à un jury exigeant. Celui-ci est composé d'une quinzaine d'entrepreneurs et de chefs d'entreprise réunis tant par leur réussite que par leur volonté d'?uvrer ensemble pour le bien commun. Ils ont d'ailleurs intégralement financé la soirée. Les associations retenues sont diverses, qu'elles soient déjà bien installées dans le paysage caritatif français comme Enfants du Mékong, la Fondation Espérance Banlieues, Pour un Sourire d'Enfant ou tout juste créées comme Visitatio, Joker... Toutes sont des associations caritatives au service des plus faibles : SDF, personnes en fin de vie, enfants handicapés, orphelins...et toutes répondent à notre exigence de pérennité, de fiabilité et de sérieux. A cinquante jours de l'événement, êtes-vous confiant quant au succès de l'entreprise ? TF : Nous travaillons sur ce projet depuis maintenant près d'un an. Nous sommes trois co-fondateurs à l'origine du projet avec des profils très complémentaires. Stanislas Billot de Lochner est entrepreneur dans le monde des ONG en particulier dans le domaine du fundraising, Pierre-Edouard Stérin est président fondateur de Smartbox et souhaite ?uvrer au bien commun en mobilisant son réseau et ses compétences et je suis moi-même créateur professionnel d'évènements BtoB à Paris. Nous nous sommes retrouvés sur ce projet à titre bénévole en parallèle de nos activités respectives. Nous avons su pendant toute l'année 2017 mobiliser, chacun avec notre expertise, entreprises, réseaux et nouer des contacts forts avec des top décideurs pour assurer le succès de cette soirée. Plusieurs actions de communication / marketing sont également en cours. Nous sommes persuadés de répondre à un double besoin : celui des donateurs qui souhaitent connaitre les ?uvres qu'ils financent et suivre leur évolution ; celui des associations qui ont besoin de fédérer des donateurs autour de leur cause. Quoi de mieux qu'une grande soirée du Bien Commun pour répondre à ces deux demandes ? Ne craignez-vous pas que certains projets raflent toute la mise, non parce qu'ils seraient forcément très bons, mais parce que la présentation qui en sera faite sera particulièrement soignée ? Que la forme l'emporte sur le fond, en quelque sorte. SBdL : Ce point est important car le 27 novembre prochain, chaque association aura seulement 4 minutes pour convaincre les donateurs. Le porteur de projet sera alors seul sur scène face à 1 000 personnes, il va falloir être synthétique, convaincant et dynamique. Pour emporter le pari, nous avons eu le souci de former chacun des « pitcheurs ». Ainsi une formation à la prise de parole en public personnalisée est en train d'être dispensée de façon individuelle et une répétition en amont du jour J est prévue. Cette soirée doit être un succès pour installer l'événement dans la durée, cette première édition doit fédérer, captiver et mettre en lumière les plus belles initiatives ! Comment vous est venue cette idée d'une soirée de ce type ? TF : Nous avons souhaité avant tout re créer du lien entre donateurs et porteurs de projets associatifs. Nous sommes tous très, voire trop, souvent sollicités par mail et par courrier postal pour donner à telle ou telle causes, sans savoir laquelle choisir. Avec La Nuit du Bien Commun nous voulons remettre l'humain au c?ur de ces échanges. Se rencontrer, discuter et écouter ceux qui ?uvrent au quotidien au bien commun. Quoi de mieux pour choisir ? Il est toujours plus convaincant et enrichissant d'écouter le président fondateur que de lire un mail de sa part ! Quelle définition donneriez-vous du Bien Commun ? SBdL : Le Bien Commun est l'élément clé permettant à l'individu, et donc à la société, de s'épanouir pleinement. Il est constitutif de ce qui fonde la communauté sociale. Aussi appelé « bien de nous tous », il est universel et touche à de nombreux domaines : l'alimentation, le logement, le travail, l'éducation, l'environnement, les transports, les soins, la culture, la religion... Notre devoir est de permettre au Bien Commun d'être respecté et, plus loin, de s'étendre à tous. C'est pourquoi, nous souhaitons, à notre modeste niveau, soutenir celles et ceux qui ?uvrent au Bien Commun. La Nuit du Bien Commun s'attache à en faire la promotion en soutenant 15 projets innovants. Vous évoquiez la présence d'un orateur censé aider à la mise en valeur de la soirée - où en est-on ? TF : L'enjeu est à la fois sur l'animation rythmée et mais aussi dans le succès de la levée de fonds ! Nous avons donc opté pour une co-animation. Nous serons accompagnés de Marc Dumas, animateur professionnel qui organise déjà plusieurs grandes soirées de remise de prix dans des théâtres parisiens ainsi que de Maître Olivier Doutrebente, commissaire-priseur à Drouot qui prendra le relai pour animer les levées de fonds. Le principe est d'offrir à chacun des donateurs des moments d'exception avec chacune des associations. Un moment d'exception est un lot qui pourra être obtenu par plusieurs donateurs en même temps. La soirée s'annonce riche en surprise et en émotion ! Propos recueillis par Mickaël Fonton Inscriptions et informations sur : www.lanuitdubiencommun.com 1000 personnes se réuniront le 27 novembre prochain au théâtre Mogador pour soutenir 15 associations au service du Bien Commun, joignez-vous à cet événement hors-norme ! Marc Dumas a tenu à accompagner la 1ère édition de la Nuit du Bien Commun et à amener son expertise journalistique et d'animation au profit de cet évènement philanthropique. PROGRAMME DE LA SOIREE 19h00 : ouverture des portes du théâtre, accueil des invités 19h30 : présentation de 15 associations caritatives et levée de dons 21h30 : rencontre avec les fondateurs des associations >> RSVP Théâtre Mogador 25, rue de Mogador 83, rue Saint-Lazare 75009 Paris M° Trinité - d'Estienne d'Orves, Chaussée d'Antin - La Fayette, Havre - Caumartin France Phone : +33 (0)1 53 32 32 32 Fax : +33 (0)1 48 78 90 99 Mail : contact@mogador.net Internet Site : www.mogador.net Keywords : party, private party, open-bar, openbar, cocktail, cityguide, city guide, vernissage, vernissages, Architecture, Art & exhibition opening, Cannes, Charite, Caritatif, Charity, Charitable, Corporate, Deauville, Design, Entertainment & theatre, Environment, Events, Fashion, Film, Food, Literature, Medias, Music, Night Life, Politics, Science, Sport, Technology, Tourism
[2017-11-27 19:00:00]

 
 
Vernissage de Christian Gardair
 
 
Vernissage du salon SOON PARIS #3 / Salon de l'Oeuvre Originale Numérotée 2017
 
 
Vernissage de Heimo Zobernig
 
 
Vernissage de SAINER
 
 
Centenaire de la Finlande
 
 
Jeudi des Beaux-Arts
 
 
Vernissage de l'exposition "Murs Ouverts #23"
 
 
Finissage de l'exposition "Décomposition d'une maison"

Fri, 15 Dec 2017 17:00:00 du 15 septembre au 16 décembre Le 116 démarre sa saison 2017-2018 avec l'exposition "Décomposition d'une maison", du 15 septembre au 16 décembre 2017. Proposée par Céline Poulin, commissaire de l'exposition et Alexis Guillier, artiste associé, assistés d'Ana Bordenave Avec : Tiphaine Calmettes, Guillaume Constantin, Jean-Alain Corre, Alice Laguarda, Nathalie Leleu, Ricky Hollywood, Arthur Tiar, Anne Touquet, Pauline Toyer, Syndicat, Marion Verboom Le propos : La maison du 116 rue de Paris fût bâtie pour Auguste Morel, industriel exploitant les carrières de gypse des Guilands, décor des « Incendiaires » de Georges Méliès, rare excursion du cinéaste hors de ses studios. Dès 1896, Méliès a en effet transformé la propriété familiale montreuilloise en y ajoutant un studio de tournage vitré dont la forme et les dimensions étaient celles du Théâtre Robert-Houdin. Suivant un destin comparable, la maison de maître des Morel sera réhabilitée, étendue, et aménagée pour devenir un centre d'art. Ainsi, pour accueillir tournages, expositions ou ?uvres, la maison augmente les installations techniques qui alimentent nos domiciles (prises et aérations, éclairages et sécurités...). Ces architectures se situent à mi-chemin entre maison et lieu de travail, une porosité de l'intime et du professionnel qui chez Méliès allait jusqu'au choix des acteurs. Aux côtés de vedettes de l'époque, des voisin.e.s et proches apparaissaient régulièrement dans ses films. Mais la maison est elle-même un espace de fiction, un lieu producteur d'imaginaire, accueillant des histoires en cours de réalisation ou des récits déployés par les artistes et les ?uvres présentées. L'exposition « Décomposition d'une maison » est habitée par son entourage, composé d'artistes vivant et/ou travaillant à Montreuil. Leurs ?uvres évoluent dans la maison pour révéler cette hybridation du lieu. Elles oscillent entre le premier rôle et l'accessoire abandonné, hésitent entre l'effet spécial ou la transformation organique de la maison. Elles sont les éléments d'un plateau de tournage devenu décor, expressions d'un lieu aux activités non-identifiées, d'une domesticité décalée. La programmation autour de l'exposition "Décomposition d'une maison" : > SAMEDI 16 SEPT. / 16 h : « Du Bout-de-la-Ville au Montreuil-Palace ». Dans le cadre des Journées Européennes du Patrimoine, rendez-vous au 116 pour une promenade commentée par Philippe Hivert autour des débuts du cinéma à Montreuil. Le parcours sera suivi d'une table ronde et de projections au cinéma Le Méliès à partir de 18 h avec la participation de Gabriel Gonnet, réalisateur du film « Le cinéma des pêches » (1989), Jacques Malthête et Jean-Jacques Meusy, historiens du cinéma, et Jeanne Pommeau, restauratrice à la NFA à Prague . > SAMEDI 7 OCT. / 18h à 23 h : visite de l'exposition par Céline Poulin et Alexis Guillier suivie d'une performance culinaire réalisée par Tiphaine Calmettes pour la Nuit Blanche 2017. > DIMANCHE 15 et LUNDI 16 OCT. / 14 h à 20 h : ouverture exceptionnelle du 116 pour les 19es Portes Ouvertes des Ateliers d'Artistes de Montreuil. > Du 28 OCT. au 4 NOV. : « inc-incidit », exposition-restitution du projet Arthécimus imaginé par Anne Touquet autour de l'estampe avec les enfants des accueils de loisirs. Salle du Laboratoire. > Du 15 au 25 NOV. : « Détours et décors » : dans le cadre du mois de l'art à Montreuil pour l'enfance, dispositif entre installation artistique et décors de théâtre imaginé par l'artiste Anne Touquet pour les 4-12 ans. Salle de résidence. > En NOVEMBRE : rencontre et projection au cinéma Le Méliès, 12 place Jean Jaurès 93100 Montreuil. Alice Laguarda, auteure de l'ouvrage" Des films et des maisons" présentera un film de son choix. > SAMEDI 2 DEC. / 15 h : cisite descriptive et tactile dans le noir, ouverte à tou-te- s, adaptée au public déficient visuel. Sur réservation. > MARDI 12 DEC. / 19 h : "Candyman", récit par Alexis Guillier, dans le cadre de la Semaine du Bizarre du Théâtre Berthelot (6 rue Marcelin Berthelot). > VENDREDI 15 DEC. / 18 h : finissage en présence de Céline Poulin, Alexis Guillier et des artistes, accompagné d'un concert de Ricky Hollywood. Centre Tignous d'Art Contemporain - Le 116 116, rue de Paris 93100 Montreuil M° Robespierre France Phone : +33 (0)1 71 89 28 00 Mail : contact116@montreuil.fr Internet Site : www.montreuil.fr/centretignousdartcontemporain Keywords : Céline Poulin, Alexis Guillier, Ana Bordenave, Tiphaine Calmettes, Guillaume Constantin, Jean-Alain Corre, Alice Laguarda, Nathalie Leleu, Ricky Hollywood, Arthur Tiar, Anne Touquet, Pauline Toyer, Syndicat, Marion Verboom, party, private party, open-bar, openbar, cocktail, cityguide, city guide, vernissage, vernissages, Architecture, Art & exhibition opening, Cannes, Charite, Caritatif, Charity, Charitable, Corporate, Deauville, Design, Entertainment & theatre, Environment, Events, Fashion, Film, Food, Literature, Medias, Music, Night Life, Politics, Science, Sport, Technology, Tourism
[2017-12-15 18:00:00]

 
 
  lecteur RSS en ligne   » Retour   lecteur de fils RSS en ligne
Lecteur RSS
lecteur rss en ligne Annuaire RSSAu sujet de SYFACiLFAQBarre d'outilsDémoNos partenairesTester Tarifs   © 2017 Com'onSoft